1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Migrants: Paris, Berlin et Rome proposent des mesures aux 28

Reuters03/07/2017 à 11:50

MIGRANTS: PARIS, BERLIN ET ROME PROPOSENT DES MESURES AUX 28

PARIS (Reuters) - Les ministres de l'Intérieur français, italien et allemand exhortent leurs homologues de l'Union européenne à la solidarité pour faire face à l'arrivée de milliers de migrants dans les ports de la péninsule, dans un communiqué conjoint publié lundi.

Gérard Collomb a réuni dimanche soir ses homologues pour un dîner à Paris avant une réunion des ministres de l'Intérieur des Vingt-Huit jeudi à Tallinn, en Estonie, pour évoquer cette question, alors que l'Italie menace de fermer ses ports aux bateaux de sauvetage confrontés à l'afflux de migrants.

Les trois pays "appellent tous leurs partenaires de l'UE à examiner" des "points d'action", notamment pour "renforcer la stratégie de l'UE pour les retours", grâce à la "réévaluation agréée de la politique de visas à l'égard de pays tiers".

Reprenant en partie les conclusions du Conseil européen des 22 et 23 juin, ils ont appelé aussi à octroyer un soutien accru aux garde-côtes libyens, notamment en leur fournissant "un appui financier additionnel", ainsi qu'au Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) et à l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Les trois ministres entendent travailler en coordination avec les pays frontaliers de la Libye, afin "d'endiguer les flux migratoires irréguliers".

L'Italie, qui a accueilli plus de 500.000 migrants depuis 2014, a demandé la semaine dernière à ses partenaires de lui venir en aide, menaçant de rediriger les bateaux de migrants arrivant à ses côtes vers les ports d'autres pays méditerranéens.

Les ports de Barcelone et de Marseille sont cités par la Commission européenne pour accueillir les navires humanitaires.

Paris et Berlin se sont par ailleurs engagés à accélérer le dispositif de relocalisation des migrants qui arrivent dans les pays de première arrivée, l'Italie et la Grèce.

Sur les 160.000 relocalisations prévues, seules 14.000 ont été effectuées en 2016.

Le dossier divise l'Union européenne, plusieurs pays de l'Est refusant d'accueillir des migrants sur leur sol.

(Cyril Camu, édité par Yves Clarisse)

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 445566ZM
    03 juillet21:12

    Pensez-vous que les gens sur la photo sont prêts à travailler 8 h/jour ? Ils ressentiront probablement ce régime comme le retour à l'esclavagisme....

    Signaler un abus

  • CHANOMAR
    03 juillet21:09

    un business des ONG subventionnés au lieu de les ramener en Italie plus rapide pour eux de les déposer dans le pays de départ la Libye

    Signaler un abus

  • YAYAMILL
    03 juillet13:29

    baisser les salaires avec ces gens qui vont accepter des salaires plus bas car ils vont transferer l argent dans leur pays de coeur ...d origine et conclusion appauvrissement du pays qui les acceuillent ......donc acceleration de la guerre civile ...mais pas de souci pour les juifs qui causent cela car les frontieres d israel sont sanctuarises cqfd bonne chance pour les bonnes personnes soyons solidaires contre eux

    Signaler un abus

  • M1876177
    03 juillet12:52

    les pays de l est on raison il y a assez de chômage comme ca en europe on ne peux pas accepter toute la misere du monde.l europe veux tout régenter non obliger à accepter les migrants pour permettre à mme MERKEL et Macron de baisser les salaires et après les genss étonnent que le peuple n aime pas l europe!

    Signaler un abus

  • paspil
    03 juillet12:35

    le seul moyen d'avoir des salaires au plus bas c'est de faire rentrer du monde , surtout avec une population qui vieillit comme c'est le cas en Allemagne ... et la droite allemande l' a bien compris meme si elle dit le contraire LOL

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer