1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Migrants-Les dirigeants des 28 se réunissent à Bruxelles

Reuters23/04/2015 à 05:07

BRUXELLES/ROME, 23 avril (Reuters) - Les dirigeants de l'Union européenne (UE) se réunissent jeudi à Bruxelles pour un conseil européen extraordinaire consacré à la crise des migrants en Méditerranée. Chefs d'Etats et de gouvernements devraient réviser en profondeur l'opération Triton, une mission de surveillance navale des frontières qui a succédé à la fin de l'année dernière à l'opération Mare Nostrum conduite par la marine italienne. Un plan entériné mercredi par les ministres européens à Luxembourg prévoit aussi de lutter contre les réseaux de passeurs et appelle l'UE à capturer et détruire systématiquement les navires utilisés par les trafiquants qui monnaient les traversées vers les rivages européens de la Méditerranée. "Nous savons où sont les bateaux, nous savons où les passeurs réunissent ces personnes qui fuient", a déclaré la ministre italienne de la Défense, Roberta Pinotti sur la chaîne de télévision transalpine SkyTG24. Des responsables européens ont dressé un parallèle avec les opérations menées contre les pirates somaliens. "Nous sommes déterminés à détruire leur modèle économique" a dit un responsable, qui explique que les Etats pourront réaliser des opérations chirurgicales fondées sur du renseignement une fois que les questions légales auront été réglées, par exemple par un mandat de l'Onu. "Nous ne parlons pas de guerre", a-t-il déclaré. "Personne ne parle de mettre un pied sur le terrain." Les Vingt-Huit examineront également un projet-pilote consistant à accueillir 5.000 Syriens, répartis de façon équitable dans l'ensemble des pays membres. Depuis le début de l'année, l'Onu estime que 35.000 migrants ont tenté de traverser la mer Méditerranée pour fuir la pauvreté, la misère, les violences et les guerres. La plupart sont partis des côtes libyennes. Après la tragédie du week-end dernier, quand le naufrage d'un chalutier a fait jusqu'à 900 morts, ils seraient désormais près de 1.800 à avoir péri lors de leur traversée depuis le début de l'année. Au 21 avril 2014, le bilan était plus de trente fois inférieur, à 56 morts selon l'Organisation internationale des migrations (OIM). Fin 2014, il y avait eu au total 3.400 morts en Méditerranée, le rythme des traversées s'accélérant avec l'arrivée de l'été. Le drame de dimanche a suscité l'émoi et l'indignation. Il a également placé l'Union européenne sous le feu des critiques: des ONG mais aussi le Haut Commissaire de l'Onu aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, ont fustigé les politiques migratoires "cyniques" qui transforment la Méditerranée en un immense cimetière maritime. "Il aura fallu attendre les 3.400 morts de l'année dernière, les 1.000 morts de cette semaine pour qu'enfin, un véritable sommet soit convoqué à Bruxelles", a déclaré mercredi à Paris la présidente d'Amnesty International France, Geneviève Garrigos. (voir ID:nL5N0XJ20Z ) (Adrian Croft et Steve Scherer, avec Stephanie Nebehay à Genève, Elizabeth Pineau et Chine Labbé à Paris et Holger Hansen à Berlin; Eric Faye, Henri-Pierre André et Nicolas Delame pour le service français)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mark92
    23 avril07:17

    Les dirigeants européens ?? Mais ils pensent à quoi ?? sont payer des fortunes... pourvu que cela dur.. Seule solution, les bateaux sont renvoyés d'ou ils partent. C'est trop compliqué pour un dépité européen payé 24 000€/mois+ les primes, les voitures avec chauffeurs, 300€/réunion.. Merci le petit syndicaliste de Florange tête de liste du PS.......

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.