1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Migrants: Les 356 passagers de l'Ocean Viking vont débarquer à Malte en vertu d'un accord européen
Reuters23/08/2019 à 12:33

MIGRANTS: LES 356 PASSAGERS DE L'OCEAN VIKING VONT DÉBARQUER À MALTE EN VERTU D'UN ACCORD EUROPÉEN

PARIS (Reuters) - Un accord européen a été trouvé pour le débarquement à Malte et la prise en charge des 356 migrants secourus en Méditerranée par l'Ocean Viking, le navire humanitaire affrété par Médecins sans Frontières (MSF) et SOS-Méditerranée, a annoncé vendredi le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner.

"Les 356 personnes à bord, sauvées en mer Méditerranée la semaine dernière, vont pouvoir débarquer à La Valette (ndlr, la capitale maltaise", a tweeté le ministre.

La France prendra en charge 150 d'entre eux, ajoute-t-il. L'Allemagne, le Portugal, la Roumanie, le Luxembourg et l'Irlande sont également impliqués dans cette solution.

MSF a confirmé qu'une solution avait été trouvée.

"Après 14 jours de souffrances inutiles, la totalité des 356 personnes à bord de l'Ocean Viking débarqueront finalement à Malte", a déclaré l'ONG, estimant dans le même temps que les Européens devaient désormais se doter d'un mécanisme prévisible et non plus s'en remettre à des négociations au cas par cas.

Cet accord survient moins de trois jours après le dénouement d'une crise similaire qui s'est jouée au large de l'île italienne de Lampedusa.

Le navire espagnol Open Arms a finalement été autorisé à accoster mardi soir. Il a fallu l'intervention du procureur d'Agrigente, en Sicile, pour forcer un débarquement auquel s'opposait le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, en dépit d'un accord européen du même type.

(Henri-Pierre André pour le service français)

31 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 445566ZM
    23 août21:09

    Les bateaux se trouveront près des plages libyennes, pour nous ramener d'autres immigrés. La plupart n'a jamais travaille 8h/jour, donc ce type d'effort pourrait leur paraître comme un genre d'esclavagisme.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer