Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Migrants-La présidence de l'UE prône un accord avec la Libye

Reuters18/01/2017 à 15:35
    STRASBOURG, 18 janvier (Reuters) - L'Union européenne doit 
passer un accord avec la Libye pour contrôler les flux 
migratoires en Méditerranée, à l'instar de celui signé en mars 
2016 avec la Turquie pour la route des Balkans, a estimé 
mercredi la présidence maltaise de l'UE. 
    Intervenant devant le Parlement européen au titre de la 
présidence semestrielle de l'Union européenne que l'île-Etat 
assume depuis le 1er janvier, le Premier ministre maltais Joseph 
Muscat a reconnu que l'accord avec Ankara n'était ni parfait, ni 
"une solution à long terme", mais qu'il avait permis de faire 
évoluer la situation. 
    "Au printemps prochain, l'Europe sera confrontée à une 
nouvelle vague de migrants, cette fois par la voie de la 
Méditerranée centrale. Si l'on n'arrive pas à dupliquer l'accord 
avec la Turquie, l'Europe sera confrontée à une crise migratoire 
majeure", a-t-il affirmé. 
    L'accord entre l'Union européenne et la Turquie prévoit que 
celle-ci retienne les migrants sur son sol en échange d'une aide 
financière des Vingt-Huit et d'un déblocage des négociations 
d'adhésion du pays à l'Union européenne, un aspect de l'accord 
qui n'a pas été honoré en raison du refus d'Ankara de procéder à 
certaines réformes. 
    Joseph Muscat est revenu sur le sujet lors d'une conférence 
de presse pour estimer que l'Union européenne ne pouvait pas 
laisser l'Italie, directement concernée par cette voie de 
migration méditerranéenne, négocier seule avec Tripoli. 
    "On ne peut pas abandonner un Etat membre lorsqu'il négocie 
un accord qui doit être bon pour l'UE", a-t-il plaidé. 
    Le président de la Commission européenne, Jean-Claude 
Juncker, a de son côté regretté les résistances de certains 
Etats dans la mise en oeuvre du plan de relocalisation des 
réfugiés décidé en 2015 par la Commission européenne pour 
soulager la Grèce et l'Italie. 
    Moins de 5.000 demandeurs d'asile avaient été accueillis au 
sein d'autres Etats membres en septembre 2016 sur les 160.000 
prévus à cette date. 
    Les pays d'Europe orientale, dont la Slovaquie, la Pologne 
et la Hongrie, ont refusé d'appliquer l'accord conclu au sein du 
Conseil européen. La France n'a elle-même accueilli que 5.000 
réfugiés sur les 30.000 prévus. 
    "Je déplore que, pour la première fois dans l'Histoire 
européenne, certains pays n'ont pas appliqué les décisions dans 
un domaine aussi sensible que celui de l'asile, même si des 
progrès significatifs ont été réalisés par ailleurs", a déclaré 
Jean-Claude Juncker. 
    Le président de la Commission européenne a lancé un appel 
aux Vingt-Huit pour que la réforme du mécanisme de Dublin soit 
adoptée dans les six mois. Elle permettrait de ne plus renvoyer 
les migrants en situation irrégulière vers le pays par lequel 
ils sont entrés dans l'UE en cas d'afflux massifs aux frontières 
extérieures. 
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.