Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Migrants-Juncker dénonce l'hypocrisie de certains Etats membres

Reuters12/06/2015 à 10:33

PARIS, 12 juin (Reuters) - Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a dénoncé vendredi l'"hypocrisie invraisemblable" de certains Etats membres qui ont exprimé des réserves, voire une franche hostilité, à son plan de répartition d'accueil des migrants. Le projet, qui vise à répartir entre les pays de l'Union 40.000 migrants aujourd'hui accueillis par l'Italie et la Grèce afin de soulager Rome et Athènes, a été fraîchement accueilli, notamment à Paris et à Berlin qui posent leurs conditions. "J'ai annoncé un plan qui ne trouve pas l'approbation spontanée d'un certain nombre d'Etats membres sur une répartition équitable et solidaire de ceux qui ont besoin de protection internationale", a-t-il déclaré sur France Culture. "A mon âge, on n'est plus choqué par des refus immédiats auxquels je suis habitué", a-t-il ajouté. Mais "on ne peut pas laisser aux seuls soins de l'Italie, de la Grèce, de Malte, de l'Espagne la gestion de cet afflux massif". Depuis le début de l'année, quelque 51.000 migrants sont arrivés en Europe en traversant la Méditerranée, dont 30.500 qui ont été recueillis en Italie. Environ 1.800 se sont noyés en tentant la traversée, selon les Nations unies. Selon le haut-commissariat pour les réfugiés, le nombre de migrants qui ont atteint les rives de la Grèce a été multiplié par six depuis le début de l'année alors que la Grèce pourrait se retrouver en situation de défaut de paiement. "LE PROBLÈME DE CHAQUE EUROPÉEN" "On m'explique que c'est la Grèce qui doit résoudre ce problème, c'est d'une hypocrisie invraisemblable", a dit Jean-Claude Juncker. "On est là devant nos écrans de télévision, on voit ces gens mourir en haute mer, nous sommes en train de pleurer le soir devant nos écrans et le lendemain en venant en réunion à Bruxelles on dit 'occupez-vous des problèmes qui sont les vôtres'", a-t-il ajouté. "C'est le problème de chaque Européen, si la solidarité européenne a une chance de se manifester (...) c'est bien sur le dossier de la migration". Début juin, Paris et Berlin se sont dits prêts à examiner la proposition de la Commission européenne sur l'accueil des demandeurs d'asile à condition que ce dispositif soit "temporaire et exceptionnel" et obéisse à "une clé de répartition agréée et équitable". "En France, on dispute la question des quotas, il ne s'agit pas de quotas il s'agit de répartir équitablement et solidairement les réfugiés", a répété Jean-Claude Juncker vendredi, estimant qu'il faudra bien à terme que la "France accepte d'accueillir un nombre plus grand de réfugiés". La France, l'Allemagne, la Suède, l'Italie et le Royaume-Uni, se partagent actuellement 75% des demandeurs d'asile dans l'Union européenne. Avec le projet de la Commission européenne, l'Allemagne et la France accueilleraient à eux deux près de 40% des quelque 40.000 migrants concernés. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.