1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Migrants en Méditerranée : un bâtiment français renforce l'opération Triton

Le Parisien28/04/2015 à 18:40

Migrants en Méditerranée : un bâtiment français renforce l'opération Triton

La France est la première à répondre à l'appel lancé jeudi dernier par le Conseil européen à renforcer la présence de l’Union européenne en mer, afin d’«éviter toute nouvelle perte de vies humaines». Le ministère de la Défense a annoncé ce mardi qu'un bâtiment de la marine nationale était mis à la disposition de l'agence Frontex. L’aviso Commandant Birot a rejoint lundi la zone de l’opération Triton où il patrouille entre le sud de la Sicile et le sud de l’Italie. En chemin, le bâtiment avait fait escale samedi à Brindisi pour y embarquer du matériel du Service de santé des armées, acheminé depuis la France par avion.

Par ailleurs, le pape François a reçu mardi le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, pour évoquer la protection de l'environnement mais aussi le drame des migrants naufragés en Méditerranée. «Nous avons partagé notre choc», a lancé le secrétaire général de l'ONU lors d'une conférence de presse. «Des milliers de personnes se noient. Ces sont les plus pauvres et les plus vulnérables, et ils risquent leur vie (...) pour la plus petite possibilité d'opportunité. Cela nous donne vraiment une leçon d'humilité», a-t-il ajouté.

«Protéger les droits et la dignité de chacun, et sauver les vie»

«La priorité devait être de protéger les droits et la dignité de chacun, et de sauver les vie», a ajouté Ban Ki-moon, qualifiant la décision européenne de tripler les fonds de l'opération Triton de «premier pas important». Mais pour lutter contre les passeurs, ces «criminels qui exploitent les plus vulnérables», l'idée défendue par le gouvernement italien de détruire les bateaux tant qu'ils sont encore vides en Libye «n'est pas la bonne méthode», a-t-il estimé, redoutant les conséquences sur l'économie locale autour de la pêche.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est entretenu avec le pape François ce mardi au Vatican

Lundi, le secrétaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer