1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Michel Schneider - Présidentielle : le pacte des extrêmes
Le Point02/05/2017 à 10:25

« La confusion des pouvoirs suit toujours la confusion des esprits », disait le sociologue Gustave Le Bon. Doit-on s'attendre à voir, réunis au nom du peuple dans une même main présidentielle, les pouvoirs confisqués à ses représentants ? Grande est la confusion des esprits quand on peut se dire antisystème en étant douillettement installé en son sein ; anti-riches en l'étant extrêmement ; anti-européen en profitant des avantages, y compris personnels, acquis grâce à l'Europe. Affligeant spectacle que la danse du ventre de Marine Le Pen devant les électeurs de l'autre Front, celui dit de gauche. Misérables pudeurs de gazelle, ce silence plein de morgue et de rancune de Mélenchon devant le vote du deuxième tour. Le ni oui ni non est souvent le masque d'un oui qui n'ose pas dire son nom. Le populisme a deux visages, mais un seul programme : le déclin de la France au nom du mot d'ordre de la rendre aux Français.

Mais cette confusion n'est pas nouvelle. Lisez. « La grande bataille pour la rénovation a commencé. Des journées décisives pour la France ont eu lieu et mis fin à un régime contre lequel nous avons lutté pendant des années. » De qui sont ces parole ? De Marine Le Pen ? qui annonçait naguère vouloir « détruire l'Europe » mais bien sûr n'annonce pas aujourd'hui ce à quoi elle s'emploierait à coup sûr si elle était élue : détruire la France qui en est l'âme. Vous brûlez, mais vous n'y êtes pas.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer