Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Merkel durcit le ton vis-à-vis des demandeurs d'asile

Reuters01/09/2016 à 21:50
    BERLIN, 1er septembre (Reuters) - La chancelière allemande, 
Angela Merkel, souhaite que le rythme des expulsions des 
demandeurs d'asile déboutés s'accélère, s'efforçant ainsi de 
répondre aux préoccupations de l'opinion publique, ont déclaré 
jeudi à Reuters des parlementaires. 
    Critiquée jusque dans son camp pour son approche conciliante 
de la crise des migrants, dont près d'un million sont arrivés 
l'année dernière en Allemagne, Angela Merkel a déploré devant 
les parlementaires de sa formation politique, que trop de 
demandeurs d'asile demeuraient sur le sol allemand après avoir 
vu leur demande rejetée. 
    "La chose la plus importante dans les mois à venir, c'est le 
rapatriement, le rapatriement et encore une fois, le 
rapatriement", a martelé la chancelière citée par des sources de 
Reuters. 
    Cette attitude tranche avec celle qu'elle avait jusque là 
adoptée, promettant à plusieurs reprises: "Nous pouvons le 
faire" et refusant de fixer des quotas sur le nombre de 
réfugiés. 
    Soucieuse d'être réélue l'année prochaine pour un quatrième 
mandat et alors que deux scrutins régionaux se profilent en 
l'espace d'à peine trois semaines, Angela Merkel met désormais 
le projecteur sur les 215.000 migrants dont les demandes d'asile 
ont été rejetées. 
    Beaucoup viennent de pays comme le Maroc, l'Algérie, la 
Tunisie, l'Albanie, le Kosovo, la Serbie, la Macédoine, la 
Bosnie le Ghana ou le Sénégal, des pays jugés suffisamment sûrs 
par les autorités allemandes pour qu'ils y soient expulsés. 
    Le ministre allemand de l'intérieur, Thomas de Maizière, a 
déclaré mercredi lors d'un conseil des ministres que 21.000 
personnes avaient été expulsés l'année dernière. Au cours des 
sept premiers mois de l'année, ce chiffre s'est élevé à 35.000 
et il a dit espérer qu'il atteigne au moins 100.000 cette année. 
    Après avoir essuyé en août deux défaites humiliantes aux 
élections régionales, Angela Merkel a dit à son camp qu'il était 
important de prendre au sérieux les préoccupations des 
électeurs. 
    Dimanche, la CDU est menacée d'arriver troisième dans le 
Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, derrière le parti 
anti-immigrants Alternative für Deutschland (AfD) qui récupère 
peu à peu les voix de conservateurs déçus par la politique de la 
chancelière. 
    Un autre scrutin doit être organisé le 18 septembre dans le 
Land de Berlin et là encore, la CDU risque d'essuyer une lourde 
défaite. 
 
 (Andreas Rinke et Erik Kirschbaum,; Nicolas Delame pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.