1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

«Merci pour ce moment» adapté au cinéma : le ras-le-bol des proches de Hollande
Le Parisien06/01/2015 à 13:12

«Merci pour ce moment» adapté au cinéma : le ras-le-bol des proches de Hollande

« Le cauchemar continue... » lâche un conseiller de l'exécutif. C'est avec un gros soupir de ras-le-bol que les proches et amis du chef de l'Etat, qui n'acceptent de parler de ce sujet brûlant que sous couvert d'anonymat, ont appris hier l'adaptation possible sur grand écran du best-seller de Valérie Trierweiler, « Merci pour ce moment ». « Je suis tombé de ma chaise », avoue l'un. « Elle ne va pas le lâcher... » peste un autre. « Il va encore passer pour le salaud, pour le menteur », souffle un cadre du PS. « Les enfoirées ! » enrage même un vieil ami du président, en référence à l'ex-first lady et à son amie Saïda Jawad, à l'origine de ce projet cinématographique.

A l'Elysée, sans surprise, c'est officiellement « no comment ». Lancé en plein marathon de voeux, François Hollande n'a découvert la -- fâcheuse -- nouvelle que dans l'après-midi par une dépêche de presse. Blasé, selon un proche qui rappelle qu'il en a vu d'autres depuis le début de ses déboires conjugaux avec son ex-compagne il y a un an. « Il a un moral d'acier, une résistance absolue », assure l'un de ses visiteurs réguliers au palais.

Pas tant que cela, nuancent d'autres, qui le disent pressé de passer à autre chose. Ceux-là ne cachent pas leur colère face à une Trierweiler accusée d'exploiter jusqu'à l'écoeurement le juteux filon de la vengeance « pour se faire du fric » (les ventes françaises de son best-seller lui ont rapporté entre 1,3 et 1,7 M€). « Passe encore qu'elle ait écrit un livre parce qu'elle avait besoin de se reconstruire, mais là, donner son accord à un film... » accuse l'un. « C'est un puits sans fond. Elle n'aura jamais assez d'argent, jamais assez de reconnaissance, elle ne sera jamais rassasiée. Tout ça risque de très mal finir », redoute un hollandais historique qui imagine la journaliste de « Paris Match » finir « riche » certes, mais « toute seule ». « Les gens ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

23 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Toti1926
    14 janvier10:46

    A étaler au grand jour ses turpitudes "présidentielles" il s'exposait aux critiques . Que la citoyenne lambda qu'est redevenue Mme. Trierweiler tire profit de ce qu'il lui fit subir, ne me trouble pas, c'est son affaire; leur affaire! Mais que cela ne soit pas très compatible avec la fonction de Président aux Français de juger !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer