Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Menace sur la démocratie en Pologne selon le Conseil de l'Europe

Reuters15/06/2016 à 18:18
    STRASBOURG, 15 juin (Reuters) - Les réformes menées par le 
gouvernement polonais de droite eurosceptique Droit et Justice 
(PiS) constituent une menace pour les droits de l'homme et 
l'Etat de droit, a estimé mercredi le commissaire aux droits de 
l'homme du Conseil de l'Europe; 
    Présentant à Varsovie un rapport sur la situation du pays, 
Nils Muiznieks s'est dit préoccupé par la paralysie du Tribunal 
constitutionnel, les pouvoirs de surveillance accrus accordés à 
la police sans contrepartie judiciaire et le contrôle exercé par 
le pouvoir sur l'audiovisuel public. 
    Ces inquiétudes rejoignent celles exprimées par la 
Commission européenne qui menace de sanctions le gouvernement 
issu des élections parlementaires d'octobre 2015 s'il ne revient 
pas sur certaines des réformes engagées. 
    "Les changements importants apportés récemment au cadre 
juridique et institutionnel de la Pologne menacent les droits de 
l'homme et fragilisent l'Etat de droit, dont la protection des 
droits de l'homme dépend en définitive", a dit Nils Muiznieks 
lors d'une conférence de presse qui a fait l'objet d'un 
communiqué publié à Strasbourg. 
    Dans son rapport, il appelle le gouvernement polonais "à 
trouver d'urgence une issue à l'impasse" qui bloque l'activité 
du Tribunal constitutionnel depuis une réforme lui imposant de 
statuer à la majorité des deux tiers. 
     
    DROITS DES FEMMES 
    Il voit des risques pour la démocratie dans le pouvoir donné 
au ministre du Trésor de nommer les directeurs des radios et 
télévisions publiques comme dans la fusion entre les fonctions 
de ministre de la Justice et de procureur général du pays. 
    "Le fait d'attribuer des pouvoirs aussi étendus à une 
personnalité nommée en fonction de considérations politiques 
sans établir les garanties nécessaires pour éviter les abus de 
pouvoir représente une menace considérable pour les droits de 
l'homme", affirme Nils Muiznieks. 
    Quant aux pouvoirs de surveillance des données personnelles, 
notamment téléphoniques et sur internet, dont bénéficie la 
police, ils doivent être précisés quant à leurs limites et 
soumis au contrôle d'une autorité indépendante, dit-il. 
    L'ancien ministre letton à l'Intégration et aux droits des 
minorités s'attarde également sur les droits des femmes, 
concernant notamment la législation sur l'avortement, l'une des 
plus restrictives en Europe. 
   Bien que l'interruption de grossesse ne soit autorisée qu'en 
cas de viol, de risque pour la santé de la mère ou de 
malformation du fœtus, le droit d'objection des médecins rend la 
demande des femmes très aléatoire. 
    Nils Muiznieks invite les autorités "à supprimer tous les 
obstacles qui continuent d'empêcher des femmes de bénéficier de 
méthodes d'avortement légales et sûres, prévues par la 
législation polonaise" et à envisager une "dépénalisation". 
    Dans une longue réponse, les autorités polonaises 
n'apparaissent pas plus sensibles aux critiques du Conseil de 
l'Europe qu'à celles de l'Union européenne. 
    "Il est difficile de percevoir l'attitude du commissaire 
comme impartiale et apolitique", estime le gouvernement. 
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.