Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mélenchon s'en prend aux socialistes et attaque Hollande

Reuters21/02/2012 à 19:10

JEAN-LUC MÉLENCHON DÉNONCE LA VOLONTÉ DES SOCIALISTES DE S?ABSTENIR LORS DU VOTE SUR LE MES

PARIS (Reuters) - Jean-Luc Mélenchon a vivement dénoncé mardi la décision des élus socialistes de s'abstenir lors du vote du texte ratifiant le traité instituant le Mécanisme européen de stabilité (MES), attaquant au passage le candidat socialiste François Hollande.

Il a appelé tous les socialistes, Arnaud Montebourg, Henri Emmanuelli, ou encore Laurent Fabius, qui ont voté non au référendum sur le traité constitutionnel en 2005 et au traité de Lisbonne au congrès de Versailles en 2008 à le rejoindre.

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle, crédité de 7 à 9% d'intentions de vote dans les sondages, estime qu'en se désolidarisant du groupe Front de gauche et des élus écologistes, qui prévoient de s'opposer à ce texte, les socialistes "divisent la gauche tout entière".

"Sur des questions qui engagent la souveraineté nationale, la souveraineté populaire et le modèle de construction européenne, tout élu du peuple doit exprimer un avis", a-t-il déclaré devant la presse à l'Assemblée nationale, quelques heures avant que les députés commencent l'examen du texte.

"Surtout quand on prétend, et qu'on se propose de gouverner notre pays", a-t-il ajouté, visant François Hollande.

Ce dernier a déclaré lors de son meeting du Bourget le 22 janvier que s'il était élu à la présidence de la République il proposerait de renégocier le nouveau traité budgétaire adopté le 9 décembre par les chefs d'État et de gouvernement européens.

Ce texte doit contrôler plus étroitement les finances publiques de tous les membres du bloc communautaire, excepté la Grande-Bretagne.

"LA CIBLE PRINCIPALE N'EST PAS MONSIEUR HOLLANDE"

Mais pour Jean-Luc Mélenchon, le MES est "étroitement articulé" avec ce traité.

"Où a-t-on vu qu'on renégocie un traité auquel on ne s'est pas opposé?" s'est-il donc interrogé. "On ne voit aucune raison pour les socialistes de se singulariser, sinon de préparer le terrain à une capitulation le moment venu", a-t-il ajouté.

Le député européen a toutefois tenu à souligner que, pour lui, "la cible principale, à cette heure-ci, (n'était) pas Monsieur Hollande", mais Nicolas Sarkozy, ainsi que le texte lui-même.

Dans une lettre adressée aux parlementaires de gauche, Jean-Luc Mélenchon dénonce un mécanisme qui "vise à étendre les méthodes absurdes appliquées à la Grèce à tous les États qui auraient à l'avenir besoin d'une assistance financière".

"La gauche ne pourra pas rompre avec l'austérité et mener une politique de relance de l'activité si ces deux traités européens sont appliqués", écrit le président du Parti de gauche.

Le Mécanisme européen de stabilité, qui disposera d'une capacité effective de prêt de 500 milliards d'euros, doit succéder à partir du 1er juillet au Fonds européen de stabilité financière (FESF), qui avait été créé au plus fort de la crise en mai 2010.

Une fois voté par les députés, le groupe UMP disposant à lui seul de la majorité absolue à l'Assemblée, le MES passera au Sénat, où la gauche est majoritaire, le 28 février.

Chine Labbé, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.