1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Méditerranée : Pia Klemp, biologiste, activiste, capitaine de bateau... et bientôt détenue?
Le Parisien14/06/2019 à 17:40

Méditerranée : Pia Klemp, biologiste, activiste, capitaine de bateau... et bientôt détenue?

À l'instar des marins traditionnels, sa peau est parsemée de tatouages colorés, son teint hâlé par le soleil de pleine mer et ses cheveux mêlés par l'eau salée. À 36 ans, Pia Klemp, était à la tête du Sea Watch 3, le navire d'une ONG allemande qui recueille les migrants en détresse en mer Méditerranée. Pour cet engagement, la militante allemande est accusée par la justice italienne de complicité d'immigration illégale entre 2016 et 2017. L'ancienne capitaine risque jusqu'à 20 ans de prison.Plus de 110 000 personnes ont déjà signé une pétition qui réclame l'annulation des charges contre cette militante à qui l'on reproche un « délit de solidarité ».C'est d'abord pour la préservation des océans que cette étudiante en biologiste pourtant née à Bonn, loin des côtes allemandes, s'engage. « La mer est une affaire de cœur pour moi », expliquait la jeune femme en février dernier au Neues Deutschland.La jeune femme s'embarque au début des années 2010 auprès de Paul Watson, le capitaine en guerre contre les chasseurs de baleines japonais. « J'ai travaillé comme instructeur de plongée sur certains des récifs les plus incroyables du monde [...] Je me suis rendu compte à quel point la pollution détruisait les habitats sous-marins, combien d'espèces marines étaient menacées, à quel point nous étions aveuglés par la cupidité : pêche, chalutage, mise à mort jusqu'à extinction », déplorait encore la jeune femme sur sa fiche de membre d'équipage de Sea Sheperd. Pia Klemp s'est d'abord engagée pour la préservation des océans. /Sea Sheperd Dans un premier temps, elle est non-qualifiée et compte bien accumuler les heures de mer et les qualifications pour devenir capitaine. Elle finit par diriger l'un des navires de Sea Sheperd, le Steve Irwin.Déjà, dit-elle, Pia Klemp voit arriver le désastre humanitaire méditerranéen et prépare son engagement, tout en maintenant son combat ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dupon666
    14 juin18:49

    pas plus que de les inviter à s'entasser porte de la chapelle sans le moindre espoir de s'integrer

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer