1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mediator : un procès XXL pour un scandale sanitaire monstre
Le Parisien23/09/2019 à 07:50

Mediator : un procès XXL pour un scandale sanitaire monstre

Plus de 600 pages d'ordonnance de renvoi, 2 684 victimes sur le banc des parties civiles, six mois d'audience... Le procès du Mediator, qui s'ouvre ce lundi 23 septembre à Paris, est aux dimensions du scandale sanitaire : hors normes.« Cela va être un moment très fort pour tous ces malades qui ont eu de graves problèmes de santé à cause de ce médicament. Malgré leur souffrance, ils seront là car ils veulent être entendus », explique Me Jean-Christophe Coubris, qui défend les intérêts de plusieurs centaines d'entre eux. Principal accusé, le fabricant de cet antidiabétique prescrit à plus de cinq millions de personnes depuis les années 1970 : les laboratoires Servier. Le groupe pharmaceutique et des dirigeants de l'époque sont renvoyés devant le tribunal correctionnel, notamment pour « tromperie aggravée avec mise en danger de la santé au préjudice des patients », mais aussi « escroquerie », « homicides et blessures involontaires ». LIRE AUSSI > Mediator : cinq questions pour comprendre l'affaireLes prévenus sont soupçonnés d'avoir dissimulé la vraie nature de leur produit - un coupe-faim - et d'avoir tout fait pour empêcher le retrait de cette poule aux œufs d'or, malgré des alertes sur sa dangerosité. VIDÉO. Victime du Mediator : « J'ai la haine... Ils ont volé ma vie ! » Il faudra attendre 2009 pour que le médicament soit enfin retiré du marché, après qu'une pneumologue de Brest (Finistère), Irène Frachon, a dévoilé le pot aux roses. « Ce que j'avais découvert était dingue. Mais je me heurtais à un tir de barrage en règle de doctes professeurs. J'avais l'impression de leur montrer un éléphant rose, et ils me répondaient tranquillement qu'il s'agissait d'une souris verte », nous confie-t-elle, dix ans après, alors qu'elle est appelée à témoigner lors de ce procès-fleuve.Selon une expertise judiciaire, le Mediator est à l'origine de graves lésions ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer