Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Médecins et "Sécu" ouvrent une négociation sur fond de dissensions
AFP17/09/2020 à 10:30

L'Assurance maladie et les syndicats de médecins libéraux ouvrent jeudi après-midi une négociation sur l'organisation des soins, demandée par le ministre de la Santé Olivier Véran, mais à six mois de leurs élections professionnelles, les praticiens réclament avant tout des hausses de tarifs.

Baptême du feu pour le nouveau directeur de l'Assurance maladie, Thomas Fatome, qui reçoit à partir de 14H00 les cinq syndicats représentatifs des médecins libéraux.

L'ordre du jour est connu depuis plusieurs semaines, puisque M. Véran lui a fixé trois priorités: "une meilleure organisation territoriale de la santé", la "réponse aux demandes de soins non programmés" et "l'essor de la télésanté".

Mais après le "Ségur de la santé" et ses 14 milliards d'euros de hausses de salaires et d'investissements annoncé en juillet pour l'hôpital, les libéraux attendent la monnaie de leur pièce.

"Le gouvernement devra apporter du grain à moudre", a prévenu le Syndicat des médecins libéraux (SML), qui revendique "un tarif minimum de 46 euros pour la consultation médicale de base", contre 25 euros actuellement.

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) souhaite une simplification drastique de la nomenclature, avec "quatre tarifs pour tout et pour tous".

Quant aux généralistes de MG France, ils défendent une "revalorisation de la visite" à domicile et estiment que la rallonge budgétaire globale "se chiffre nécessairement en milliards d'euros".

Une surenchère encouragée par les élections aux unions régionales des professionnels de santé (URPS) prévues au printemps 2021.

"Il y aura de l'argent pour investir sur la médecine de ville", a assuré M. Véran dans un entretien au Quotidien du médecin publié mardi. Mais le ministre a aussi indiqué que la négociation "ne prend pas la direction de l'augmentation" du prix de la consultation.

En revanche, celui de la visite à domicile "fait partie des pistes sérieuses de la discussion", a-t-il ajouté, affirmant par ailleurs ne pas vouloir "revenir sur le principe du volontariat" pour les gardes en soirée, la nuit et le week-end.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7991925
    17 septembre14:55

    Demandez au Cegetistes s'ils accepteraient de faire le même travail au même tarif pendant dix ans, sans revalorisation ...On a besoin de nos Médecins, ils doivent percevoir une rémunération en conséquence !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer