1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

McDo : la guerre d'Oléron aura bien lieu
Le Point18/08/2018 à 08:40

Au cours de ces dernières années, Grégory Gendre a refusé trois permis de construire au McDo. (crédit : KAREN BLEIER)

Le Big Mac déchaîne les passions sur l'île d'Oléron. La commune de Dolus-d'Oléron, en Charente-Maritime, se divise sur la possible ouverture d'un McDo : son maire se bat depuis 2014 contre l'installation du fast-food, dont il avait fait une de ses promesses de campagne. Grégory Gendre a refusé trois permis de construire au cours de ces dernières années, justifiant sa décision au nom des risques d'embouteillages et d'accidents sur sa commune. Condamné l'année dernière par le tribunal administratif de Poitiers à annuler son dernier refus, le maire doit également payer une amende de 300 euros par jour de retard. Grégory Gendre a fait appel de la décision du tribunal administratif, dont il attend la réponse, et se dit prêt à aller devant la Cour de cassation.

Lire aussi - Sur l'île d'Oléron, un McDonald's sème la discorde

Mais l'ardoise avoisine aujourd'hui les 90 000 euros, explique 

Le Parisien, un montant qui inquiète certains des 6 000 habitants de Dolus-d'Oléron, qui ne croient pas ou plus en la victoire du maire. « ?Je trouve ça délirant que cette histoire ait pris une telle ampleur. Le maire ferait mieux de dépenser son énergie à développer le centre-bourg? », explique une ostréicultrice. « ?Le maire fait passer ses idées avant l'intérêt des autres? », abonde un restaurateur du village, estimant qu'un...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • janaliz
    18 août11:14

    Haro sur la malbouffe ! Faisons c.h.i.e.r. les usa comme ils le font avec leurs taxes... ou leurs amendes pour non respect des principes américains dont nous ne dépendons pas !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer