1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mbappé, l'orgueil plus gros que le ventre
So Foot07/03/2019 à 00:47

Mbappé, l'orgueil plus gros que le ventre

Après avoir vendu l'optimisme dans les couloirs d'Old Trafford il y a trois semaines, Mbappé s'est effondré comme le PSG, mercredi soir au Parc des Princes, face à Manchester United (1-3). Malgré une passe décisive en début de match, le champion du monde n'a pas répondu présent au moment où on l'attendait le plus.

Il y a des soirées pour briller, pour rêver, pour triompher. Mbappé y a déjà souvent goûté, à commencer par le 15 juillet dernier. Puis, il y a celles pour tout gâcher, pour passer à côté, pour apprendre l'humilité. Mardi soir, le petite prodige français s'est rappelé qu'il ne pouvait pas tout gagner, lui qui a déjà raflé une Coupe du monde et les quatre trophées nationaux sur le territoire français. Le score final sonne comme un terrible karma, punissant l'immense orgueil du gamin de Bondy. Un pion de Lukaku après deux minutes de jeu ? Pas d'inquiétude, ce cher Mbappé est venu mettre le désordre dans une défense mancunienne dépassée pour servir l'égalisation à Bernat sur un plateau. Une quinzième passe décisive cette saison, célébrée comme un pion par le gamin de Bondy et son melon, désireux de rassurer le Parc des Princes : rien ne pouvait vraiment inquiéter le PSG tant qu'il était présent sur le terrain.

Allez, Ola, Ole

La suite ? Une prestation hyper brouillonne, des pinceaux qui s'emmêlent et un face-à-face manqué devant De Gea dans les derniers instants. Un coup dur pour celui venait d'enchaîner les caramels contre Sainté, Montpellier, Nîmes et Caen et collectionnait les superlatifs depuis des semaines. Résultat : Mbappé s'est effondré sur la pelouse au coup de sifflet final, complètement sonné, restant allongé plusieurs minutes, le visage enfoui dans ses grandes mains. Comme pour rappeler ce que l'on avait tendance à oublier : l'attaquant précoce a des failles et même le futur meilleur joueur de la planète foot peut se rétamer dans un grand rendez-vous.

À côté de la plaque


Cette fois, Mbappé a pêché dans la finition, ne parvenant pas à faire trembler les filets de De Gea comme à l'aller. Le meilleur buteur du championnat de France commençait pourtant à nous habituer à sa célébration les bras croisés ces derniers temps, même quand il paraissait moins à l'aise et influent dans le jeu du PSG. Face à Manchester, il a pourtant essayer de faire briller

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer