1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Matières premières : le sucre et le café plongent
Edit-Place11/05/2017 à 09:00

Les matières premières agricoles avaient bien commencé 2017, avant de reculer. Fin avril, les cours du sucre, du café et du cacao ont plongé, avant une reprise timide pour le dernier. La chute des cours du sucre La dernière semaine d'avril a vu les cours du sucre plonger : le jeudi 27, ils atteignaient leur plus bas niveau en un an, soit 445,80 dollars la tonne de sucre blanc à Londres et 15,35 cents la livre de sucre brut à New York. Cette situation s'explique notamment par la demande intérieure plus faible que prévu sur le marché indien, qui met un terme à la perspective de nouvelles importations. Même tendance pour le café Les cours du café ont subi le même sort. Mardi 25 avril, le robusta chutait à 1 871 dollars la tonne, son plus bas niveau depuis sept mois à Londres. L'arabica atteignait deux jours plus tard 128,65 cents la livre à New York, son plus bas niveau depuis dix mois. Cette baisse intervient après une année 2016 marquée par la hausse des cours du café, dans un contexte de récoltes faibles au Brésil et au Vietnam, les deux plus grands producteurs de robusta. Reprise timide du cacao Les cours du cacao, qui avaient chuté la semaine précédente à leur plus bas niveau depuis 2012 à Londres et depuis 2007 à New York, ont, quant à eux, timidement repris des couleurs. Cette reprise a eu lieu au cours de la dernière semaine d'avril, face à une très légère hausse de la demande, restant toutefois insuffisante pour absorber l'offre très abondante attendue cette année.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer