1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Matières premières : la vanille vaut de l'or
Edit-Place14/09/2018 à 09:00

En près de cinq ans, le prix du kilo de vanille est passé de 50 dollars à plus de 600 dollars, faisant de l'épice une matière première plus chère que l'argent.

Les cours de la vanille multipliés par dix en quelques années

La vanille connaît une flambée, sans précédent, de ses cours. En 2013, l'épice valait encore 50 dollars le kilo environ. Puis elle a vu son prix s'envoler jusqu'à être multiplié par dix. Elle a atteint un pic de 650 dollars le kilo en février 2018, avant de «retomber» à des valeurs tournant autour des 530 dollars le kilo. Résultat : la vanille est, aujourd'hui, la deuxième épice la plus chère de la planète après le safran, avec un prix au kilo qui dépasse celui de l'argent.

La vanille de Madagascar fragilisée par le climat

Cette envolée vertigineuse des cours de la vanille trouve largement son explication dans le climat. En effet, l'île de Madagascar (produisant 80 % des volumes utilisés dans le monde) a été touchée par de multiples tempêtes tropicales au cours des dernières années, qui ont fragilisé les cultures. En 2016, 1200 tonnes à peine de la précieuse épice avaient été récoltées. Le puissant cyclone Enawo a ensuite balayé le pays en mars 2017, détruisant de nombreuses plantations.

Une baisse de la demande selon le rapport Cyclope

La production de vanille naturelle est repartie à la hausse depuis cette année. Le niveau élevé de ses cours a toutefois entraîné une diminution de la demande mondiale, mise en évidence dans le dernier rapport Cyclope sur les matières premières agricoles.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer