1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Massacre au Mali : la déflagration guette
Le Point11/06/2019 à 13:24

Le Mali pleure une nouvelle fois ses morts. Six mois après l'attaque de Koulogon, et seulement quelques semaines après celle d'Ogossagou ? qui ont fait respectivement 39 et 160 morts parmi les civils ?, la région de Mopti, dans le centre, a de nouveau été la cible d'attaques meurtrières. Cette fois, c'est dans le village de Sobame Da, dans la commune de Sangha, que le massacre a eu lieu. Bilan : 95 morts et 19 personnes portées disparues. Pour le site d'informations Benbere, « cette fois, les civils tués sont des Dogons, et les habitants de ce village désormais martyr sont majoritairement catholiques ». Côté assaillants, le média affirme que si « les assaillants ne sont pas identifiés, les regards se portent sur les djihadistes ».Adam Thiam, chroniqueur pour le journal, explique : « au Sahel, Daech est incarné par Abdoul Hakim et Abou Walid el Sahraoui, tous des anciens du courant Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), créé dans le nord du Mali en 2012. Leur but, promouvoir un djihad centré sur des leaders des ethnies locales au lieu des Algériens d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) ». Pour un chercheur spécialisé des mouvements salafistes cité par Benbere, Daech, « ce courant nouveau », « chercherait à forcer l'adhésion des populations peulh après ce qui s'est passé à Ogossagou et face à la montée en puissance de la milice des chasseurs dogon, Dana Ambassagou ».À lire...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer