Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Martine Aubry demande des comptes à Kering sur La Redoute

Reuters07/11/2013 à 19:54

MANIFESTATION DE SALARIÉS DE LA REDOUTE À LILLE

LILLE (Reuters) - La maire de Lille, Martine Aubry, a demandé jeudi des comptes à François-Henri Pinault, le PDG de Kering, sur l'avenir de La Redoute, affirmant qu'elle s'opposerait à la cession de l'entreprise sans garanties fermes sur son avenir.

Quelque 1.200 personnes selon la police, en majorité des salariés de la société de vente par correspondance et leurs familles, ont manifesté jeudi à Lille pour dénoncer la suppression annoncée de 700 emplois.

François-Henri Pinault était la cible de slogans hostiles. Kering (ex-PPR) entend se défaire de sa branche distribution pour se recentrer sur le luxe et le style de vie.

Le groupe étudie deux projets de reprise, "un fonds d'investissement et un industriel" anglo-américain et français, et devrait faire connaître son choix dans les prochaines semaines.

"Nous n'acceptons pas de cession tant que nous ne savons pas quel est l'avenir industriel de La Redoute", a déclaré Martine Aubry après avoir reçu les responsables syndicaux et des salariés de l'entreprise.

L'ancienne ministre socialiste du Travail, qui est entrée en guerre contre Kering, doit rencontrer François-Henri Pinault le 12 novembre à Paris.

Elle a précisé qu'elle s'entretiendrait mardi de la situation avec François Hollande à l'occasion d'un déjeuner. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a en outre demandé des explications au PDG de Kering par téléphone, a-t-elle indiqué.

"POURQUOI LA REDOUTE EN EST LÀ"

"François-Henri Pinault a une responsabilité d'actionnaire mais aussi une responsabilité morale", a souligné Martine Aubry, entourée des maires de communes de la métropole lilloise où sont implantés des sites de La Redoute.

"Je veux qu'on explique pourquoi La Redoute en est là. La Redoute a été mise en difficulté depuis 2007. (...) Si La Redoute perd aujourd'hui de l'argent, c'est parce que les investissements n'ont pas été faits par Kering en matière logistique et informatique", a-t-elle ajouté.

"Je veux démolir le discours qui n'est pas le discours de la réalité et qui n'est pas acceptable de la part d'un dirigeant d'un grand groupe français", a conclu la maire de Lille.

Le maire de Tourcoing et vice-président de la communauté urbaine de Lille, Michel-François Delannoy, estime à environ 160 le nombre de sous-traitants de La Redoute et à 6.000 les salariés employés par ces sous-traitants. L'entreprise emploie environ 2.500 personnes en France.

"Sur les modalités, nous souhaitons limiter au maximum le nombre de licenciements. (...) Rien n'est formel ou officiel, tout va dépendre du projet que nous choisirons. Et ce ne seront pas forcément des départs, il y aura aussi des transferts de postes", déclare le directeur général de Kering, Jean-François Palus, dans un entretien paru mercredi dans La Voix du Nord.

Les salariés attendent "des garanties sur les conditions de départ qui vont être mises en place par La Redoute", a expliqué Jean-Claude Blanquart, délégué CFDT.

"Franchement, c'est une surprise, le ciel vient de nous tomber sur la tête", témoigne Sylvie, 37 ans, qui travaille depuis neuf ans sur le site de Wattrelos. "Un groupe qui gagne de l'argent grâce à ses salariés ne doit pas les laisser tomber, on veut des garanties sur les conditions de départ."

Pierre Savary, édité par Sophie Louet

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.