Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marisol Touraine veut moins de médicaments

Reuters14/09/2012 à 11:24

PARIS (Reuters) - Le gouvernement veut inciter les Français à consommer moins de médicaments mais il ne prendra pas de décision immédiate et s'en remet à une agence indépendante censée mesurer l'intérêt thérapeutique des produits, a dit vendredi Marisol Touraine.

La ministre de la Santé s'exprimait au lendemain de la médiatisation d'un livre de deux médecins réputés qui affirment qu'un médicament sur deux ne sert à rien et que 5% sont potentiellement dangereux.

Les trois quarts de ces produits sont pourtant remboursés par la Sécurité sociale. Sur Europe 1, Marisol Touraine a pris ses distances avec cet ouvrage. "Je ne crois pas qu'on puisse régler des problèmes aussi importants par des livres médiatiques", a-t-elle dit.

"Nous devons faire en sorte d'inciter les Français à consommer moins de médicaments", a-t-elle ajouté, précisant cependant immédiatement qu'il n'y aurait aucune décision gouvernementale.

"Il y a une agence indépendante, l'Agence nationale de sécurité du médicament, qui passe en revue l'ensemble des médicaments pour évaluer à la fois leurs risques et leurs qualités médicales", a-t-elle dit.

Elle appelle donc cette agence à "faire son travail de façon rapide et transparente".

Ce dispositif est pourtant critiqué justement par les auteurs du livre, qui estiment que l'industrie pharmaceutique exerce une influence problématique, et parlent même de "corruption".

Ce sujet ancien - la France détient de longue date des records de consommation de médicaments - est relancé dans le cadre d'une discussion sur les économies nécessaires pour résorber les déficits publics, où la "Sécu" prend une place, a estimé la Cour des comptes.

Sur les sources identifiées par la Cour des comptes, Marisol Touraine n'a pas annoncé de décisions immédiates, comme par exemple pour le transport des malades. Sur les 3,5 milliards d'euros consacrés à ce poste par l'assurance maladie chaque année, la Cour estime qu'il est possible d'en économiser 450 millions sans dégrader les soins.

"Si abus il y a, ils doivent être évidemment sanctionnés et empêchés", a dit la ministre.

Sur les retraités, que la Cour propose de taxer davantage, la ministre écarte aussi toute décision et renvoie le sujet à un "Haut conseil pour le financement de la protection sociale".

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.