Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marine Le Pen veut interdire le voile et la kippa dans la rue

Reuters21/09/2012 à 19:02

MARINE LE PEN PRÔNE L'INTERDICTION DU VOILE ET DE LA KIPPA DANS LA RUE

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a provoqué vendredi un tollé en se prononçant pour l'interdiction du voile islamique et de la kippa juive dans la rue en France.

Les déclarations de la présidente du Front national interviennent dans un contexte troublé par la flambée de violence consécutive à la diffusion sur internet d'une vidéo islamophobe, à laquelle vient de s'ajouter la publication en France par l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo de caricatures du prophète Mahomet.

Le gouvernement a aussitôt dénoncé un discours de haine par la voix du ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, pour qui Marine Le Pen est la "première des intégristes".

La présidente du Front national commence par rappeler, dans un entretien que publie vendredi le journal Le Monde, son souhait d'interdire le voile islamique dans "les magasins, les transports, la rue".

"Le voile est interdit. C'est clair. On est capable de faire la différence entre un voile religieux et un voile qui ne l'est pas", dit-elle.

Interrogée sur d'autres signes religieux ostentatoires comme la kippa, Marine Le Pen répond: "Il est évident que si l'on supprime le voile, on supprime la kippa dans l'espace public".

Le voile comme la kippa sont autorisés dans la rue en France, seul le voile islamique intégral (burqa ou niqab) étant interdit dans les lieux publics en vertu d'une loi entrée en application en avril 2011.

AMALGAMES

Vincent Peillon a estimé depuis Drancy, dans la banlieue parisienne, où il participait avec le président François Hollande à l'inauguration d'un mémorial de la Shoah, qu'il était temps de rejeter "tous ces discours de haine et de division".

"Vous savez bien qu'on n'interdit pas le voile. Nous sommes une République laïque. Il y a des endroits où les signes religieux -et on ne les désigne pas- sont interdits. Ce sont des espaces laïcs", a dit le ministre de l'Education.

"Tous ces amalgames, ces imprécisions, c'est le lit de l'obscurantisme et de la haine. Réagissons. Marine Le Pen jettera de l'huile sur le feu de tous les intégrismes, elle est la première des intégristes", a-t-il ajouté.

L'opposition de droite a également pris ses distances avec Marine Le Pen et rappelé le principe de laïcité.

Marine Le Pen "montre qu'elle n'a rien compris à la laïcité. La laïcité n'est pas l'éradication de toutes expressions religieuses dans la société", a déclaré Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, dans un communiqué.

ET LA SOUTANE ?

François Hollande a eu une réaction similaire.

"Tout ce qui déchire, oppose, divise est maladroit et donc nous devons appliquer les règles. Les seules règles que nous connaissons, ce sont les règles de la République et la laïcité", a-t-il dit à la presse.

Présent également à Drancy, le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, a dénoncé l'amalgame fait par la présidente du Front national entre voile et kippa.

"Les juifs n'ont jamais demandé ou cherché à imposer le port de la kippa dans les lieux publics, donc je ne vois pas à quoi cette injonction répond", a-t-il dit.

"Par ailleurs, l'amalgame entre cela et le port du voile me semble générer une confusion dans l'esprit des gens et je déplore profondément cet appel", a-t-il ajouté.

Manuel Valls a relevé pour sa part que Marine Le Pen avait choisi, pour jeter son pavé dans la mare, le jour où le chef de l'Etat visitait le lieu d'où furent déportés plus de 60.000 juifs vers les camps de la mort.

"Il y a des propositions qui résonnent mal quand le président de la République inaugure le mémorial de Drancy", a dit le ministre de l'Intérieur en marge d'un déplacement à Marseille.

Le voile, la kippa... et pourquoi pas la soutane? Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman (CRFCM), très sollicité par l'actualité ces derniers temps, a voulu replacer la sortie de Marine Le Pen dans un contexte historique.

"Le CFCM rappelle que lors des débats sur la loi de séparation des Églises et de l'État, en juin 1905, des députés avaient proposé d'interdire le port de la soutane dans l'espace public", écrit-il dans un communiqué.

"A cela, Aristide Briand avait opposé qu'il serait contradictoire d'interdire le port de la soutane quand on instaure un régime de liberté et qu'avec la laïcité, la soutane devient un vêtement comme les autres. Ceux qui appellent aujourd'hui à interdire le voile et la kippa dans l'espace public aspirent à instaurer un régime totalitaire en France", conclut Mohammed Moussaoui.

Patrick Vignal, avec Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.