1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marine Le Pen : recherche éditeur désespérément
Le Point17/05/2016 à 13:55

Les essais politiques auraient-ils perdu la cote auprès des éditeurs ? Ou ce milieu résiste-t-il à la "dédiabolisation" du FN ? Selon des informations de la radio RTL, Marine Le Pen, la présidente du Front national, démarche actuellement les grands éditeurs français pour publier son essai sur la pratique du pouvoir, sans succès.

Ce livre, qu'elle souhaitait publier avant son entrée en campagne, a pour but de légitimer un peu plus les ambitions présidentielles de la fille de Jean-Marie Le Pen. Mais Front national et édition n'ont jamais fait bon ménage : la radio rappelle qu'à ce jour, Jean-Marie Le Pen, le père de l'actuelle présidente du parti politique, n'a toujours pas publié ses Mémoires rédigées en 2013.

La peur du bide

Le monde du livre, frileux de s'associer à l'image polémique de la députée européenne, serait ainsi loin de lui dérouler le tapis vert. RTL rapporte en effet les propos d'un éditeur anonyme : "Trop risqué pour la marque, ça pourrait faire fuir certains auteurs. [...] Il y a la crainte d'un flop en librairie, son image est encore trop sulfureuse."

Les livres politiques sont un peu l'outil de communication à tout faire des personnalités déclarées en campagne depuis la rentrée. Sarkozy, Fillon, Juppé, tous ont essayé, avec plus ou moins de succès. Pour passer au crash test du nombre de ventes, encore faudra-t-il à la présidente du FN trouver preneur.

Source Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mucius
    17 mai15:06

    La censure de l'establishment est forte. Normal ils se partagent le gâteau des impôts payés par les moutons. Les loups ne lâchent pas facilement prise

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer