Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marine Le Pen met un "carton rouge" à Nicolas Sarkozy

Reuters19/02/2012 à 18:54

MARINE LE PEN MET UN "CARTON ROUGE" À NICOLAS SARKOZY

par Gérard Bon

LILLE (Reuters) - Marine Le Pen a mis dimanche un "carton rouge" à Nicolas Sarkozy en appelant les Français à "expulser définitivement" le président-candidat dès le premier tour de la présidentielle.

Dans un duel à distance avec le chef de l'Etat, qui tenait au même moment un meeting à Marseille, la chef de file du Front national a tenté de contrer l'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy, qui semble pour l'instant lui barrer la route du second tour.

"Le 22 avril, peuple de France, mettez à Nicolas Sarkozy un carton rouge !", a dit Marine Le Pen en brandissant elle-même un petit carton de cette couleur à la tribune du Grand Palais de Lille. "Expulsez-le définitivement du terrain".

Les quelque 2.000 supporters présents, selon les organisateurs, ont à leur tour agité un carton rouge en scandant "Dehors ! Dehors !" ou "Dégage !" dans une ambiance survoltée.

"A défaut de pouvoir rejeter les deux candidats du système" que sont le chef de l'Etat et le socialiste François Hollande, les Français doivent "au moins rejeter" le président sortant, a estimé Marine Le Pen.

La chef de file du FN s'est efforcée, lors d'une convention ce week-end à Lille, de donner un nouvel élan à sa campagne pour refaire son retard sur Nicolas Sarkozy, qui la distance désormais de 6 à 8 points au premier tour selon les sondages.

Elle dénie en particulier à celui qu'elle semble considérer comme son adversaire principal le droit de se présenter comme le candidat du peuple.

Nicolas Sarkozy a annoncé vouloir "donner la parole au peuple" par le biais de référendums, notamment sur l'immigration et la formation des chômeurs.

"JE SUIS LA VOIX DU PEUPLE"

Or, pour la présidente du FN, Nicolas Sarkozy est le président de la "petite minorité" qui s'enrichit de la crise, le "candidat des puissants devenu par un coup de baguette médiatique le candidat du peuple".

"Je suis la voix du peuple", a insisté Marine Le Pen, qui refuse de croire que Nicolas Sarkozy puisse, en huit semaines, effacer "cinq ans de rupture avec le peuple" et des "échecs dramatiques".

Marine Le Pen, qui tente ainsi de se rapprocher des ouvriers et des employés, se présente désormais comme la "candidate de la révolte populaire".

La présidente du FN a aussi réservé quelques flèches à François Hollande, l'associant étroitement au chef de l'Etat. "Il n'y a plus ni droite, ni gauche mais deux candidats de la banque et de la finance", a-t-elle dit en rappelant les récents propos du candidat socialiste à la presse anglo-saxonne.

La dirigeante du FN, qui fait de nouveau de la lutte contre l'immigration l'un de ses leitmotivs, a répété à la tribune que toute la viande vendue en Ile-de-France était halal à l'insu des consommateurs.

Ce sujet, lancé samedi, lui a permis d'occuper le terrain médiatique en dépit du démenti de professionnels du secteur.

Grâce au battage médiatique mené par le FN pour sensibiliser l'opinion, Marine Le Pen semble désormais en mesure de recueillir les 500 parrainages lui permettant de se présenter, et d'envisager ainsi plus sereinement la bataille à venir.

Elle doit toutefois faire face à son tassement dans les sondages, où elle est créditée de 15% à 20% des intentions de vote, avec une perte d'un à deux points selon les instituts.

Mais pour la présidente du FN, la progression d'un à deux points de Nicolas Sarkozy dans les sondages après sa déclaration de candidature mercredi dernier est une simple "séquence" de la campagne.

"Il bénéficie simplement de sa déclaration de candidature, comme François Hollande et François Bayrou", a-t-elle dit.

édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.