1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marine Le Pen et les Européennes : Hollande devra «dissoudre» l'Assemblée en cas de victoire du FN
Le Parisien06/04/2014 à 17:44

Marine Le Pen et les Européennes : Hollande devra «dissoudre» l'Assemblée en cas de victoire du FN

Une semaine après la conquête par le Front National de douze villes aux élections municipales, Marine Le Pen était l'invitée ce dimanche matin du Grand rendez-vous d'Europe 1/ Le Monde/ I-Télévision. La patronne du parti d'extrême droite a évoqué le nouveau gouvernement et a continué sa campagne pour les élections européennes, qui se tiendront du 22 au 28 mai prochain dans les 28 pays de l'UE.

«Effrayée» par Valls. La patronne du Front National est revenue sur la nomination du Premier ministre et de son nouveau gouvernement qui ne change pas, d'après elle, «sur le fond». Une nouvelle fois, Marine Le Pen s'est dite effrayée par le nouveau locataire de Matignon. «Il me fait peur (...) et a très peu de respect pour la liberté d'expression», a-t-elle affirmé. Faisant référence au réseau social Twitter, la leader d'extrême droite a affirmé que Manuel Valls souhaitait supprimer les «hashtags» (#), une «censure», selon cette dernière, qu'elle désapprouve. Le Premier ministre souhaite en effet limiter les contenus contenus xénophobes et discriminatoires sur le réseau. Les autorités françaises sont à l'origine de 87% des demandes de suppression de contenu reçues par le réseau social au niveau mondial. Mais ce chiffre résulte d'un dispositif dérogatoire et unique mis en place en France avec le réseau social américain, en vue d'accentuer la surveillance des propos discriminatoires. Marine Le Pen a par ailleurs assuré que Manuel Valls poursuivra une politique qu'elle qualifie «d'extrémisme libéral». 

Hollande devra «dissoudre» en cas de victoire du FN aux Européennes. Sans surprise, Marine Le Pen s'est vivement attaquée à l'Union européenne. Assurant que «ni Merkel, ni Barroso, ni la Commission européenne» ne pouvaient dicter leur politique. «On n'est pas libre», a martelé la présidente frontiste, revendiquant la vision «d'une France souveraine», qui «ne s'agenouille pas devant les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

35 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • fgino
    07 avril19:27

    PSDI ? tes ancêtres ont combattu contre l'armée Française en Algérie, alors ferme ton clapet !!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer