1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Marin Karmitz, le dernier des Mohicans

Le Point09/05/2018 à 09:40

Marin Karmitz, fondateur du groupe MK2. (crédit : Stephane LAGOUTTE/Challenges-REA)

Ce n'était donc pas une légende urbaine? On savait déjà que Marin Karmitz, 77 ans, était célèbre pour avoir fondé, en partant de rien, un géant du cinéma hors norme, mais il était tout aussi réputé pour, soi-disant, un caractère de cochon peu ordinaire. Très vite, on a eu la preuve que l'homme n'est, en effet, pas d'un tempérament facile. Au téléphone, le vendredi 4 mai en fin de matinée, on a commencé l'interview en l'interrogeant sur l'hommage qui lui sera rendu, au c?ur du Festival de Cannes, pour l'ensemble de son ?uvre lors du prestigieux dîner des professionnels de l'industrie cinématographique mondiale, le vendredi 11 mai. Plus de 400 invités, du champagne et des petits fours, des discours à la pelle, des salves d'applaudissements. L'initiative n'est a priori pas franchement hostile. Alors, heureux ? « Je ne suis pas sûr d'y aller, je ne sais pas, s'agace le héros désigné de la soirée. J'hésite fortement. C'est scandaleux, ce dîner n'a toujours pas été annoncé officiellement, je ne comprends pas ce que l'organisation du festival attend pour le faire. J'ai l'air de quoi, moi ? Ce n'est pas correct. Et puis je n'aime pas faire de discours. » Le communiqué de presse officiel est tombé le lendemain, le président du conseil de surveillance de MK2 s'est détendu. Il enfilera bien son plus beau smoking pour assister à ce dîner. En définitive, il est assez satisfait de succéder à un producteur américain,...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    09 mai10:21

    ...ou l'art de se faire prier et désirer...;-(((

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer