1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mariage gay : deux députés PS menacés de mort

Le Parisien18/04/2013 à 16:50

Mariage gay : deux députés PS menacés de mort

Les deux députés socialistes de Vendée, Sylviane Bulteau et Hugues Fourage, ont fait l'objet de menaces des anti-mariage pour tous, chacun ayant reçu une lettre très explicite. «C'est une menace d'enlèvement et après de me faire sauter aux explosifs, donc c'est l'oeuvre de quelqu'un d'assez déséquilibré mais on fait attention quand même», a expliqué jeudi Sylviane Bulteau.

La lettre reçue par la députée, dans laquelle elle est appelée «l'otage», lui reproche «d'être de ceux qui veulent changer les bases de notre civilisation», selon une copie qu'elle a montrée aux journalistes à sa descente de train à la Roche-sur-Yon à la mi-journée. «Si pour diverses raisons l'otage ne pouvait être atteint», poursuit le courrier, «la personne sacrifiée sera l'une de ses proches.Nous sommes sûrs qu'après une ou deux disparitions, le projet de loi sera retiré», ajoute le ou les auteurs.

«On doit toujours prendre au sérieux des menaces de mort surtout quand elles sont explicitées comme elles le sont», a commenté Sylviane Bulteau. Le courrier de deux pages adressé à son nom, reçu mercredi à la permanence PS de la Roche-sur-Yon, est barré sur la première page d'un post-it sur lequel est écrit «IFO» et en dessous, «Condamnation», selon la copie de la lettre.

Le sigle «IFO» déjà retrouvé sur des lettres de menace

Ce sigle «IFO» avait également été retrouvé fin mars sur une série de lettres de menaces adressées à plusieurs journalistes ainsi qu'au juge d'instruction Jean-Michel Gentil. Aucun membre de ce groupe n'a encore été interpellé dans le cadre de l'enquête sur ces menaces et dans les lettres de mars la signature intégrale, qui n'est pas présente dans le courrier de Mme Bulteau était: «IFO», «Interaction des forces de l'ordre Paris-Melun-Rouen-Caen-Cherbourg-Rennes». Ces courriers en outre stigmatisaient la «corruption» ou les «juges rouges», mais ne parlaient pas de la loi sur le...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    18 avril17:18

    On ne fait que le HURLER depuis le début de cette infamie !!!...Pourquoi ouvrir la boîte de Pandore ???...Pourquoi "baisser son pantalon" devant ces lobbys homosexuels ???...et risquer de mettre à feu et à sang, la société civile ???...Et nos Élus de gauche, TOUS ENFUMES A CE POINT ???...

    Signaler un abus

  • M3435004
    18 avril15:20

    C'est une erreur ! C'est le PS tout entier et Hollande qui sont menacés de mort .....politique.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer