1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marchés publics : le seuil des appels d'offres relevé à 40.000 euros pour les collectivités territoriales
Boursorama avec AFP Services11/09/2019 à 11:36

Les collectivités territoriales pourront prochainement se passer des appels d'offres pour réaliser un achat de moins de 40.000 euros. Le décret devrait être appliqué en 2020. 

Le recours aux appels d'offres ne sera plus obligatoire pour des achats de moins de 40.0000 euros. ( AFP / GEORGES GOBET )

Le gouvernement s'apprête à relever à 40.000 euros le seuil à partir duquel les administrations publiques devront recourir à un appel d'offres pour réaliser un achat. En deçà de ce plafond, les élus locaux pourront donc se contenter d'accords de gré à gré, selon une information du quotidien Les Échos mercredi 11 septembre. 

"Un décret va augmenter de 25.000 à 40.000 euros le seuil à partir duquel les administrations centrales et locales devront recourir à la procédure d'appel d'offres pour un achat", a assuré le quotidien économique, citant des sources gouvernementales.

Coup de pouce pour les PME

"A 35.000 euros, on commence à toucher des travaux plus sérieux, c'est souvent le chantier de l'année pour une petite commune rurale", fait valoir Sébastien Lecornu, le ministre chargé des collectivités territoriales, cité par Les Échos. Selon la secrétaire d'État à l'Économie Agnès Pannier-Runacher, également citée, "les PME ne captent que 32 % des marchés publics en valeur", ce qui n'est "pas conforme à leur place dans l'économie". "Cette part devrait dépasser les 50 %, c'est notre objectif", ajoute-t-elle.

Le décret, dont l'exécutif espère une application en 2020, prévoit également d'imposer aux 322 plus grandes collectivités de doubler les avances de trésorerie dues à leurs fournisseurs, ont précisé Les Echos.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rillouto
    11 septembre12:11

    et allez la depense publique ....ca continue .... heureusement qu'il y a l'etat pour donner du boulot au privé ... des "semi fonctionnaires " en quelques sorte ....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer