Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marche arrière du maire de Gennevilliers sur le ramadan

Reuters31/07/2012 à 21:58

PARIS (Reuters) - La mairie de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) a annoncé mardi qu'elle renonçait à obliger ses moniteurs de colonies de vacances à déjeuner, après la polémique qui a suivi la suspension de quatre agents qui suivaient le jeûne du ramadan.

Dans un communiqué, elle explique qu'elle renonce à "imposer l'application de l'article incriminé du contrat de travail", sur lequel elle fondait sa décision.

La municipalité, qui invoquait la sécurité des enfants, précise qu'elle ajoutera "des moyens pour renforcer la visite régulière de ses centres de vacances".

Abdallah Zekri, chargé de mission au Conseil français du culte musulman (CFCM), avait vu dans la suspension des moniteurs un problème de discrimination, précisant qu'il se réservait le droit de porter plainte.

Les animateurs ont été suspendus après la visite le 20 juillet, premier jour du ramadan, d'un responsable des centres de vacances lors d'un séjour sportif à Port-d'Albret, dans les Landes.

Ce dernier a estimé que "le défaut d'alimentation et d'hydratation pouvait conduire ces agents à ne plus être en pleine possession des moyens requis pour assurer le bon déroulement et la sécurité des activités du séjour, ainsi que la sécurité physique des enfants dont ils avaient la charge".

Le maire communiste, Jacques Bourgoin, avait souligné que le contrat de travail des animateurs prévoyait qu'ils devaient se restaurer et s'hydrater pendant la journée.

Cette mesure a été prise à la suite "d'un accident où deux enfants avaient été blessés il y a deux ans", précisait-il dans un communiqué.

Elle est valable uniquement sur les séjours longs, qui demandent dans la durée une attention aux enfants 24h sur 24 et ne s'applique sur aucun autre contrat de la ville comme les centres de loisirs ou l'animation sportive.

"CRIS D'ORFRAIE"

Les quatre moniteurs ont dû quitter la colonie le lendemain de la visite du responsable des centres, mais sans préjudice financier, selon la municipalité.

"C'est un acte discriminatoire, la liberté religieuse fait partie du paysage français, c'est une liberté fondamentale et elle doit être respectée", a réagi Abdallah Zekri sur BFM TV.

L'avocat des moniteurs suspendus avait indiqué lundi que ces derniers réfléchissaient à une action devant les prud'hommes, la clause imposée dans leur contrat par la municipalité étant, selon eux, illégale.

Le Front des banlieues indépendant (FBI), qui dénonce "un acte islamophobe", a appelé dans un communiqué à un rassemblement samedi en début d'après-midi devant la mairie de Gennevilliers.

Le Front national exhortait au contraire la municipalité de Gennevilliers à résister aux pressions, estimant qu'il s'agissait d'une "sage décision" prise dans l'intérêt des enfants.

Il regrette désormais un recul sous le poids, selon lui, du communautarisme.

"Sa fermeté face à une atteinte manifeste à la laïcité aura duré le temps qu'aura mis le communautarisme islamique pour se mobiliser", déclare le secrétaire général du FN, Steeve Briois, dans un communiqué.

"Il aura suffi de cris d'orfraie du CFCM pour que la gauche sacrifie le principe de laïcité qu'elle prétendait défendre il y encore peu", ajoute-t-il.

Gérard Bon et Sophie Louet


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.