Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Manuel Valls veut interdire les spectacles de Dieudonné

Reuters27/12/2013 à 21:01

DIEUDONNÉ DANS LE COLLIMATEUR DU MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé vendredi qu'il étudiait les possibilités juridiques d'interdire les spectacles et réunions publiques de l'humoriste français Dieudonné en raison des "propos racistes et antisémites" qui y sont tenus.

La ville de Marseille dirigée par l'UMP Jean-Claude Gaudin a annoncé de son côté qu'elle allait demander au préfet des Bouches-du-Rhône l'interdiction du spectacle de Dieudonné prévu le 2 février prochain dans la salle du Silo.

"La ville de Marseille n'est pas favorable à ce qu'un tel spectacle se déroule dans notre ville et a demandé au préfet de l'interdire", a déclaré à Reuters le service presse.

L'humoriste défraye la chronique avec ses sketches télévisés et ses spectacles donnés dans son théâtre de la Main d'Or à Paris, où il professe un antisionisme qui, selon ses détracteurs, n'est rien d'autre que de l'antisémitisme.

"Malgré une condamnation pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale, Dieudonné M'Bala M'Bala ne semble plus s'embarrasser de la moindre limite", peut-on lire dans un communiqué de Manuel Valls.

"Dans ces conditions, le ministre de l'Intérieur a décidé d'étudier de manière approfondie toutes les voies juridiques permettant d'interdire des réunions publiques qui n'appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent, à chaque nouvelle représentation, à accroître les risques de troubles à l'ordre public", ajoute le ministre de l'Intérieur.

Roger Cukierman, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), s'est félicité de cette décision des autorités françaises.

"Ça va dans la bonne direction parce que si on avait continué de laisser faire, on pouvait craindre des violences", a-t-il déclaré sur i>TELE. "Il est temps que l'on fasse taire M. Dieudonné, qui n'est plus du tout un humoriste, il est devenu un commerçant de la haine."

CHAMBRES À GAZ

Me Sanjay Mirabeau, avocat de l'humoriste, a déclaré ne pas voir ce qui dans les spectacles de son client pourrait "prêter à une interdiction en raison d'un trouble à l'ordre public".

"Pour nous, il n'y a aucune voie juridique qui permette à un ministre de l'Intérieur, à un homme seul, d'interdire à un humoriste de se mettre en scène et de faire des spectacles", a-t-il dit sur i>TELE.

C'est un reportage filmé en caméra cachée dans le théâtre de Dieudonné et diffusé mi-décembre sur France 2 qui a mis le feu aux poudres.

Le présentateur de la matinale de France Inter, Patrick Cohen, qui s'était interrogé sur l'opportunité d'inviter Dieudonné dans les médias, y est l'objet de sa vindicte.

"Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu'il ait le temps de faire sa valise", a dit Dieudonné. "Moi, tu vois, quand je l'entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz? dommage".

Radio France a annoncé le 20 décembre avoir porté à la connaissance de la justice les "propos ouvertement antisémites" tenus par Dieudonné à l'encontre de Patrick Cohen. SOS Racisme et la Licra envisagent aussi de porter plainte.

"De déclaration en déclaration, comme l'ont démontré plusieurs émissions télévisées, il s'attaque de façon évidente et insupportable à la mémoire des victimes de la Shoah", poursuit Manuel Valls dans son communiqué.

UNE QUENELLE "VIRALE"

Dieudonné est également à l'origine de la "quenelle", un geste qui se propage de manière virale en France, notamment parmi les jeunes qui, placés parmi les spectateurs sur les plateaux de télévision, l'exécutent devant les caméras.

Pour les associations juives, ce bras tendu vers le bas, la main de l'autre bras étant portée à l'épaule, n'est rien d'autre qu'un salut nazi déguisé, ce que Dieudonné conteste.

Les longues "causeries" de l'humoriste diffusées sur internet sont vues par plus de deux millions de personnes et rassemblent un public hétéroclite, essentiellement des jeunes opposés au "système" mais aussi un public d'extrême droite.

Une de ses chansons, "shoananas", est également perçue par la communauté juive comme une provocation antisémite.

Dieudonné a à plusieurs reprises invité sur la scène de ses spectacles le militant négationniste français Robert Faurisson, condamné pour contestation de crime contre l'humanité. Cet historien de 84 ans affirme que les chambres à gaz utilisées par le régime hitlérien pour exterminer les juifs pendant la Seconde Guerre mondiale n'ont pas existé.

Lors des dernières comparutions judiciaires de Dieudonné pour des plaintes pour incitation à la haine raciale, les policiers ont dû séparer dans le palais de justice de Paris ses partisans et des représentants d'organisations juives.

Yves Clarisse, avec François Revilla à Marseille, édité par Gérard Bon


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.