Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Manuel Valls sonne la contre-attaque de l'exécutif contre l'UMP

Reuters27/10/2012 à 15:19

par Gérard Bon

TOULOUSE (Reuters) - Manuel Valls, qui s'affirme comme l'homme fort du gouvernement, a lancé samedi la contre-offensive face à l'opposition qui fait au gouvernement un procès en amateurisme.

Le ministre de l'Intérieur a salué devant les militants socialistes réunis en congrès à Toulouse l'action du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, en baisse dans les sondages et devenu la cible privilégiée de l'UMP.

"Je suis fier d'être un ministre de Jean-Marc Ayrault, qui est un Premier ministre disponible, à l'écoute, qui arbitre, qui coordonne et qui agit, et qui met en oeuvre les engagements du président de la République", a-t-il lancé à la tribune.

Avant lui, de nombreux hiérarques du parti avaient nié toute déprime militante et mis en avant le travail déjà accompli par le gouvernement, avec la mise en oeuvre d'ici la fin de l'année "de 25 des 60 propositions" de François Hollande, selon le numéro deux du PS, Guillaume Bachelay.

Jean-Marc Ayrault devait monter pour sa part à la tribune en fin de journée.

Manuel Valls a invité les militants à ne pas se laisser impressionner par "la société du spectacle qui voudrait que tout se fasse en un jour".

"Les Français sont lucides, il faudra temps", a-t-il dit, plaidant pour une action dans la durée.

"Ce ne sont pas les sondages qui font la politique du gouvernement", a-t-il insisté, en ironisant sur les "cotes de confiance, les indicateurs satisfecit, les baromètres de l'action, les baromètres de l'opinion, les baromètres du baromètre".

"Oublions quelques instants les sondages et rappelons-nous que ce ne sont pas 1.000, non pas 10.000, mais des millions de Français qui ont placé François Hollande au sommet de l'Etat", a ajouté le ministre de l'Intérieur.

EN TÊTE DES PERSONNALITÉS

Manuel Valls a déclenché des applaudissements nourris, témoignant de sa popularité croissante au sein du PS et dans l'opinion.

En dépit d'un activisme parfois comparé à celui de Nicolas Sarkozy, le ministre de l'Intérieur avait déjà pu mesurer sa popularité auprès des militants lors de l'université d'été de la Rochelle.

Dans le baromètre Ifop du 12 octobre, Manuel Valls arrive en tête des personnalités politiques préférées des Français (75%), ce qui est une première pour un ministre.

Il est, en outre, celui qui au sein de l'exécutif progresse le plus, alors que dans le même temps Jean-Marc Ayrault perd 8 points (59 % de bonnes opinions) et François Hollande baisse de 7 points (53 % de bonnes opinions).

Depuis cinq mois, Manuel Valls a imposé une ligne de "fermeté républicaine", en particulier sur l'immigration, tout en la nuançant de mesures plus libérales afin de ne pas apparaître trop à droite du PS.

S'il a renoncé à la délivrance de récépissés lors des contrôles d'identité, le ministre a ainsi confirmé le retour du matricule sur l'uniforme des policiers et décidé de faciliter les naturalisations.

Il a redit samedi à Toulouse sa conviction que la gauche devait répondre à "l'attente fondamentale" des Français sur la sécurité. "Il n'y a qu'une seule réponse possible, l'ordre républicain", a-t-il insisté.

Edité par Jean Décotte et Thierry Lévêque

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.