Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Manuel Valls se sent renforcé par un vote "fondateur"

Reuters30/04/2014 à 12:01

MANUEL VALLS SE SENT RENFORCÉ PAR LE VOTE SUR SON PLAN D'ÉCONOMIES

PARIS (Reuters) - Manuel Valls dit se sentir renforcé par le vote de l'Assemblée nationale, où des voix socialistes ont manqué, sur son plan d'économies de 50 milliards, qui engage selon lui la majorité pour la fin du quinquennat de François Hollande.

"C'est un vote fondateur parce que ce vote s'est fait dans la clarté, la lisibilité", a estimé mercredi le Premier ministre sur France Inter. "Le vote d'hier me donne de la force."

Face à la fronde des élus socialistes, qui a conduit 41 d'entre eux à s'abstenir lors de ce scrutin consultatif, le chef du gouvernement a repoussé toute idée de "fracture" et dit son intention de dialoguer davantage avec la majorité, ce qui n'a selon lui pas suffisamment été fait depuis deux ans.

Le nouveau chef du gouvernement a envoyé une autre pique à son prédécesseur, Jean-Marc Ayrault, en estimant que "depuis deux ans, nous n'avons peut-être pas assez assumé ce que nous avions engagé".

"Ceux qui ont voté en faveur de cette feuille de route s'engagent pour les trois ans à venir", a insisté le Premier ministre, qui a terminé son discours de mardi sur une anaphore autour de l'expression "j'assume".

Le programme de stabilité de la France pour la période 2014-2017 a été approuvé par 265 voix pour, 232 contre et 67 abstentions, un score qui aurait été encore plus serré si une majorité de centristes de droite ne s'étaient pas abstenus.

"Il est normal que, dans une majorité où le débat existe, et c'est mon devoir de les écouter, il y ait des expressions différentes. Mais après ce vote, c'est la responsabilité qui doit l'emporter", a dit Manuel Valls.

Il a repoussé toute idée de "fracture" au sein de son camp pour les votes à venir - loi de finances rectificative en juin et budget 2015 à l'automne.

"ACCÉLÉRER"

"Je ne le crois pas si nous maintenons cette capacité de dialogue que j'ai ouvert depuis ma nomination. J'ai le sentiment que depuis deux ans, les parlementaires socialistes n'ont pas été suffisamment écoutés, entendus", a poursuivi Manuel Valls.

Le chef du gouvernement a écrit à l'ensemble des élus et reçu des parlementaires de la majorité ces derniers jours, assouplissant légèrement à leur demande son programme d'économies, notamment en faveur des retraités modestes.

Il a rappelé que l'objectif de la France restait de parvenir à 3% du PIB de déficit public fin 2015, malgré les critiques de l'aile gauche du PS qui le juge inatteignable et synonyme de sacrifices trop importants pour les Français.

Tablant sur un taux de croissance en 2015 "autour de 1,6-1,7%, Manuel Valls a dit son intention de la "fortifier" en "accélérant" les réformes, notamment pour les collectivités territoriales et l'organisation de l'Etat.

Alors que le gouvernement projette de réduire le nombre de régions, les Français doivent selon lui savoir "dans quel cadre institutionnel ils votent" lors des prochaines élections régionales, au printemps 2015, sans attendre l'après, comme il l'avait laissé entendre dans son discours de politique générale.

Manuel Valls a également cité au titre des grands débats de 2014 celui sur la future loi sur la transition énergétique.

"Il faut accélérer les réformes, il faut en décider au Parlement, trouver des consensus", a-t-il dit, soucieux de gouverner dans la "durée" et la "stabilité".

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.