Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Manuel Valls demande à Alain Orsoni de "parler"

Reuters16/11/2012 à 10:47

MANUEL VALLS DEMANDE À ALAIN ORSONI DE "PARLER"

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a pressé vendredi l'ancien dirigeant nationaliste corse Alain Orsoni de "parler" à la suite de l'assassinat de quatre de ses proches depuis deux ans sur l'île.

Actuellement président du club de football de Ligue 1 Athletic Club Ajaccio (ACA), Alain Orsoni a répondu sur RTL être "totalement étranger à tout ce qui passe en Corse" et ne rien savoir des assassins présumés.

Le président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Corse-du-Sud, Jacques Nacer, a été assassiné mercredi à Ajaccio. Il s'agit du 17e assassinat en Corse depuis le début de l'année.

Jacques Nacer est le quatrième proche d'Alain Orsoni, figure du nationalisme local, abattu depuis deux ans. Le 16 octobre, Antoine Sollacaro, ancien militant nationaliste et conseil de l'ACA, a été abattu par balles à Ajaccio.

Alain Orsoni est sorti jeudi du silence qu'il observait depuis lors pour dénoncer dans les médias une "effrayante" campagne qui selon lui le désigne comme "la prochaine cible".

"Je constate avec horreur, avec panique, que les journalistes, avec une unanimité incroyable (...) ont résolu le problème des drames en Corse aujourd'hui : 'Tout est très simple, on tue les proches d'Alain Orsoni'", a-t-il répété vendredi sur RTL.

Manuel Valls a déclaré sur la même antenne qu'Alain Orsoni bénéficierait d'une protection policière s'il le demandait, "mais qu'il parle lui aussi s'il sait des choses".

"Il sait sans doute des choses, alors qu'il parle", a dit le ministre de l'Intérieur, au lendemain d'une visite en Corse avec la ministre de la Justice Christiane Taubira.

"ON ME CONDAMNE À MORT"

"Il se protège lui-même semble-t-il. J'ai dit hier (...) que l'Etat était là pour protéger ceux qui se sentent menacés. Nous ne protégeons pas Alain Orsoni, s'il demande cette protection, il aura comme d'autres, évidemment, cette protection, mais qu'il parle lui aussi s'il sait des choses", a insisté Manuel Valls.

"Il est français, M. Orsoni, donc il peut tout simplement s'adresser à la justice française", a-t-il ajouté.

Interrogé par la suite, le dirigeant de l'ACA, mis en examen depuis 2009 dans le cadre d'une affaire de règlement de comptes, a assuré ne rien savoir.

"Moi, à la différence d'un certain nombre de journalistes, voire d'autres, quand je ne sais pas, je n'invente pas", a-t-il dit.

"Je ne sais pas aujourd'hui qui arme les assassins et je ne sais pas qui sont les assassins et je ne saurais comprendre leur motif", a-t-il assuré.

Alain Orsoni a vécu treize ans en exil en Amérique latine et en Espagne avant de regagner la Corse en 2008. Il avait échappé à un projet d'assassinat quelques mois après son retour.

"Je me décris comme un homme de plus en plus en danger", a-t-il dit sur RTL.

"Je pense qu'on me condamne à mort", lâche-t-il dans une interview au Parisien-Aujourd'hui en France. "Je suis devenu une cible prioritaire et je ne sais pas comment m'en sortir".

"On a construit un personnage fantasmatique en faisant de moi le deus ex machina d'une pieuvre gigantesque", estime-t-il dans le quotidien.

Alain Orsoni a exprimé le souhait de quitter la France, ce qui nécessiterait une modification du contrôle judiciaire auquel il est astreint. "Quitter la France, c'est mon souhait le plus cher", a-t-il dit sur RTL, précisant qu'il songeait à démissionner de la présidence du club de football d'Ajaccio pour ne pas lui "porter préjudice".

Sophie Louet


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.