Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Manuel Valls déçoit les syndicats policiers en Guadeloupe

Reuters18/10/2013 à 13:07

DÉCEPTION DES SYNDICATS POLICIERS EN GUADELOUPE APRÈS LA VISITE DE MANUEL VALLS

par Cécile Everard

POINTE-à-PITRE, GUADELOUPE (Reuters) - Manuel Valls a déçu les syndicats policiers de Guadeloupe et reçu un accueil mitigé des autorités locales en n'annonçant aucune mesure nouvelle pour renforcer la sécurité sur l'île, où 31 meurtres ont été recensés depuis le début de l'année.

Au deuxième jour de sa visite aux Antilles, le ministre de l'Intérieur a appelé les forces de l'ordre à renouveler leurs méthodes d'intervention et leur organisation.

"Quand la Martinique, la Guadeloupe ou Saint-Martin ont peur, quand la jeunesse se tue, quand la violence gagne du terrain, quand la drogue et les armes imposent leur ordre, c'est toute la France qui va mal", a-t-il déclaré jeudi lors d'une visite commissariat central de Pointe-à-Pitre-Les Abymes.

Il a rappelé que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, venu en juin dernier sur l'île de 400.000 habitants, s'était engagé à ajouter au dispositif actuel 27 policiers, qui "seront tous présents sur le terrain" d'ici fin 2013.

La Zone de sécurité prioritaire (ZSP), créée en novembre 2012 sur Pointe-à-Pitre/Abymes, où sont concentrés "60 % des vols avec violence et 40% des vols à main armée commis sur l'ensemble de la Guadeloupe", sera agrandie, a-t-il ajouté.

Mais pas d'importants moyens nouveaux à l'horizon, sans les exclure une fois qu'un bilan complet de la ZSP aura été fait.

"Le principe des ZSP n'est pas de tout attendre d'en haut, mais de prendre son destin en main. C'est sur le levier des organisations et des méthodes d'intervention que nous devons agir", a expliqué Manuel Valls.

"La question n'est pas tant celle de la quantité des effectifs, que de la qualité de leur emploi. Des marges de progression existent, il faut les exploiter", a-t-il dit.

"ÉNORME DÉCEPTION"

Au même moment, quelques policiers, en uniforme et rangés, ont soupiré et secoué la tête ostensiblement.

Christian Klock, le secrétaire départemental du syndicat Unsa-Police, a transmis au ministre le recueil des 10.000 signatures d'une pétition contre la violence et l'insécurité.

"Notre déception est à la hauteur de nos attentes: énorme. Il n'y a aucune mesure. On nous demande d'optimiser avec l'existant, de mutualiser. Alors que, ce soir, La Guadeloupe aurait dû être déclarée grande cause nationale!", a-t-il dit.

Le maire de Pointe-à-Pitre, Jacques Bangou (Parti progressiste démocratique guadeloupéen, gauche) s'est réjoui que "le ministre soit venu".

"C'est à nous de nous interroger sur ce que nous avons fait de notre société", a-t-il estimé. "Mais si dans un an, il n'y a pas de nouvelle augmentation des effectifs, nous serons tout de même en droit de dire au gouvernement qu'il n'est pas fidèle à ses promesses."

Le Comité du tourisme des îles de Guadeloupe tente quant à lui de préserver l'image de l'île.

"Il convient de rappeler que les îles de Guadeloupe sont une destination sûre, dans laquelle on ne déplore aucune criminalité envers les touristes", dit-il dans un communiqué. "La criminalité se restreint à certains quartiers bien identifiés."

Edité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.