Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Manifestations des partisans du mariage gay

Reuters16/12/2012 à 17:46

MOBILISATION DES PARTISANS DU MARIAGE HOMOSEXUEL

par Thierry Lévêque

PARIS (Reuters) - Les partisans du mariage homosexuel et du droit à l'adoption pour les couples de même sexe ont manifesté dimanche à Paris et dans plusieurs villes de France pour défendre le projet de loi qui doit être soumis à l'Assemblée fin janvier.

Ce texte, l'une des réformes de société les plus importantes en France depuis l'abolition de la peine de mort en 1981, a été présenté le 7 novembre en conseil des ministres.

A Paris, le cortège comptait plusieurs dizaines de milliers de personnes. Parti en début d'après-midi de la place de la Bastille, il a gagné le Luxembourg. Sur les pancartes, on lisait : "des droits pour nos enfants", "Dieu dit du bien de nous" ou encore "nous marchons dans le bon sens de l'histoire".

La ministre du Logement écologiste Cécile Duflot était présente dans le cortège auquel les ministres socialistes se sont cependant abstenus de participer, car ils disent ne pas avoir à soutenir un projet qu'ils portent.

Le Parti socialiste était toutefois représenté par le premier secrétaire Harlem Désir ou encore le maire de la capitale Bertrand Delanoë.

Beaucoup d'enfants accompagnaient les manifestants qui insistaient souvent dans leurs slogans et leurs déclarations sur la légitimité des homosexuels à les adopter.

"Pour notre cas, on demande la reconnaissance des enfants pour mon ami qui n'aucun droit sur eux, mais sans forcément passer par le mariage", disait un père de famille.

La ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, a reçu à son ministère des familles homoparentales.

Des manifestations étaient prévues dans les principales grandes villes françaises.

Le texte est soutenu par la gauche et combattu par la droite, malgré les avis contraires de personnalités comme l'ancienne ministre Chantal Jouanno et le député Franck Riester. Les représentants des cultes monothéistes combattent ce projet qui, à leurs yeux, dévoient le sens du mariage.

LES FRANCAIS FAVORABLES AU MARIAGE

Les sondages montrent que si les Français sont favorables très majoritairement au mariage homosexuel, ils sont plutôt opposés à l'instauration du droit à l'adoption.

Déjà vif, le débat a pris un tour nouveau mercredi avec la décision de François Hollande de laisser le Parlement décider d'une éventuelle intégration dans le texte du droit à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les homosexuels.

Le PS pourrait soutenir ce point sous forme d'amendement, selon Harlem Désir, mais le parti majoritaire est divisé.

Le 17 novembre, plus de 100.000 personnes avaient manifesté en France contre le projet de loi. Le président proclamé et contesté de l'UMP, Jean-François Copé, a appelé à une nouvelle manifestation le 13 janvier à Paris pour dénoncer un projet qui selon lui remet "en cause des fondements de la famille".

La question de la PMA a relancé les hostilités. Pour des raisons juridiques, le gouvernement avait initialement prévu de la permettre pour les couples de femmes homosexuelles dans une future loi sur la bioéthique l'année prochaine. Elle est déjà légale dans des pays européens comme l'Espagne, où des Françaises se rendent.

Dominique Bertinotti a par ailleurs dit vendredi que l'éventuelle légalisation de la gestation pour autrui (GPA, les "mères porteuses") ne serait pas débattue lors de l'examen du texte au Parlement.

Dans des déclarations susceptibles de fournir des arguments aux opposants, le Défenseur des droits, Dominique Baudis, a exprimé jeudi des doutes sur le projet de loi qui contient selon lui "de nombreuses incertitudes juridiques préjudiciables" à tous les enfants.

avec Marine Pennetier, Morade Azzouze et Pauline Mevel, édité par Pascal Liétout


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.