1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Manifestations des Kurdes en Europe : échauffourées à Cologne, calme en France

Le Parisien27/01/2018 à 22:32

Manifestations des Kurdes en Europe : échauffourées à Cologne, calme en France

La police allemande a ordonné samedi la dispersion d'une manifestation tendue de près de 20 000 Kurdes à Cologne dénonçant l'offensive turque en Syrie, en raison de la présence dans le cortège de nombreux symboles du PKK, interdits dans le pays.En France aussi, des manifestations pro-kurdes, d'ampleur plus limitée, ont aussi eu lieu samedi : 2 500 personnes ont défilé dans le centre de Paris derrière une banderole tenue par une demi-douzaine de femmes affirmant que « le fascisme truc d'Erdogan sera enterré à Afrine ».« On a vaincu Daech »A Marseille, 2 000 personnes, selon la police, se sont rassemblées sans incident sur le Vieux-Port. « On a été trahis, on a vaincu Daech, et aujourd'hui la Turquie massacre notre peuple », s'est indigné Sahil Azad, porte-parole du centre démocratique kurde de la ville.En Allemagne, « De nombreux manifestants ont déployé des drapeaux interdits à l'effigie d'Abdullah Öcalan », le chef historique du PKK, tandis que d'autres défilant le visage dissimulé ont refusé de se découvrir la tête, s'est justifié un porte-parole de la police locale. La police a utilisé du spray irritant pour disperser quelques protestataires qui voulaient continuer à marcher, et interpellé deux personnes. Elle a chiffré entre 15 000 et 20 000 au total le nombre de manifestants, qui ont marché aux cris de « Erdogan dictateur ! ».L'organisation PKK est classée terroriste par la Turquie et ses alliés occidentaux et il est interdit de montrer en public ses symboles en Allemagne. Dans le passé, Ankara a régulièrement reproché à Berlin d'être trop laxiste sur ce point lors des rassemblements de Kurdes en Allemagne.La dispersion du rassemblement critiquéeDu coup, la gauche radicale allemande (Die Linke) a accusé les autorités de s'être « indirectement agenouillées devant Erdogan » en ordonnant la dispersion du rassemblement, au moment où Berlin cherche à améliorer ses relations ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • franck8
    28 janvier00:48

    Vive le (K)(u)(r)(dis)(tan) libre !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer