Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mandela et le sport : deux Coupes du monde pour rapprocher noirs et blancs

Le Parisien06/12/2013 à 11:25

Mandela et le sport : deux Coupes du monde pour rapprocher noirs et blancs

L'héritage-clef de Nelson Mandela, décédé jeudi à 95 ans, restera son oeuvre de réconciliation en Afrique du Sud, après des décennies d'oppression raciste et alors que les préjugés perdurent entre les communautés. L'image du premier président noir d'Afrique du Sud endossant le maillot de l'équipe nationale des Springboks, en 1995, pour leur victoire à la Coupe du monde de rugby, marque l'apogée de l'euphorie réconciliatrice. Les Springboks ont été longtemps le symbole de l'Afrique du Sud blanche et du régime de l'apartheid. En les soutenant, Mandela a pris son propre camp à contre-pied, dans le but de surmonter les divisions raciales du pays.

A l'annonce de sa mort, le monde du rugby n'a pas manqué de rendre un vibrant hommage à l'ex-président.

«Nos vies sont plus pauvres aujourd'hui que s'est éteint ce grand phare de lumière et d'espoir qui a conduit notre pays sur la voie de la transition vers la démocratie», a déclaré Oregan Hoskins, président de la Fédération sud-africaine de rugby (SARU). «Grâce à son extraordinaire vision, il a réussi à faire de la Coupe du monde 1995 un instrument pour favoriser l'émergence d'une nation, juste un an après les premières et historiques élections démocratiques en Afrique du Sud», a ajouté le patron du rugby sud-africain.

«Le souvenir qui me restera de Madiba est celui d'une personne qui avait une grande capacité à rassembler, a déclaré de son côté Jean de Villiers, actuel capitaine de la sélection nationale. Sa présence lors des matches internationaux transportait la foule et donnait de l'énergie à l'équipe. C'est difficile à décrire.» «Il a inspiré l'Afrique du Sud, a poursuivi de Villiers, un pays qui avait été si longtemps divisé, pour construire paisiblement une nation arc-en-ciel».

A l'unisson du sport sud-africain, l'ex-rugbyman argentin Hugo Porta, qui fut ambassadeur à Pretoria de 1991 à 1995, a salué celui qui «a eu l'intelligence ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.