Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mandat d'arrêt lancé contre le président guatémaltèque

Reuters03/09/2015 à 07:49

(Actualisé tout du long) par Alexandra Alper et Enrique Pretel GUATEMALA CIUDAD, 3 septembre (Reuters) - La justice guatémaltèque a lancé un mandat d'arrêt à l'encontre du président de centre droit Otto Perez, accusé d'avoir joué un rôle dans une vaste affaire de corruption, a annoncé le parquet général mercredi. La crise politique que traverse le pays depuis plusieurs mois s'est accélérée mardi avec la levée par les députés de l'immunité du président, qui est entré en fonctions en janvier 2012 après s'être engagé durant la campagne électorale à lutter contre la criminalité et la corruption. L'affaire de corruption a déjà provoqué la chute de la vice-présidente Roxana Baldetti, qui a démissionné en mai et a été arrêtée pour association illicite, pots-de-vin et fraude douanière. L'avocat du chef de l'Etat a fait savoir que son client se présenterait au tribunal ce jeudi à 08h00 locales (14h00 GMT). Le magistrat chargé de l'affaire pourrait décider si Otto Perez doit ou non attendre l'ouverture de son procès derrière les barreaux. Si le chef de l'Etat est placé en détention, ce juge pourra décréter la fin de son mandat présidentiel, ont déclaré des procureurs. En vertu de la Constitution, l'actuel vice-président, Alejandro Maldonado, serait alors appelé à lui succéder. Plusieurs accusations visent le chef de l'Etat, ancien général âgé de 64 ans, dont celles d'association illicite et de fraude au sein des douanes. Pour les procureurs, il est fort probable qu'Otto Perez ait joué un rôle dans l'affaire "La Linea", réseau de fraude douanière en vertu duquel certains importateurs évitaient de payer des droits de douane en échange de pots-de-vin. Les procureurs, pour lesquels il y a risque de fuite, ont interdit au président de quitter le pays. L'avocat d'Otto Perez a indiqué mercredi, avant que le mandat d'arrêt ne soit lancé, que son client ne quitterait pas le Guatemala. Le président Perez, qui, en vertu de la Constitution, ne peut briguer un autre mandat de quatre ans et est censé rester en fonctions jusqu'à l'entrée en fonctions de son successeur en janvier 2016, dément toute malversation et a répété ces derniers temps qu'il ne démissionnerait pas. (avec Sofia Menchu; Eric Faye pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.