1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

« Mamma Mia ! Here we go again » : pour quelques tubes d'Abba de plus...

Le Monde26/07/2018 à 09:33

« Mamma Mia ! Here we go again » d'Ol Parker.

Dix ans après la sortie du premier opus, cette comédie musicale au kitsch assumé persiste et signe.

L'avis du « Monde » - pourquoi pas Il existe une catégorie de films, c'est comme ça, qui rend indulgents. L'affaire tient, au fond, à peu de chose. D'une énergie bon enfant, d'une bande-son qui réveille des souvenirs de jeunesse, d'une histoire qui flatte sans vergogne la part sentimentale de chacun... peu importe. Mamma Mia ! Here we go again, comédie musicale d'Ol Parker, fait ressortir de la salle de cinéma avec l'envie de chanter et de danser. De la même manière que le premier volet Mamma Mia ! de Phyllida Lloyd nous avait « enchanté ». Reconnaissons que l'argument pèse peu et compte beaucoup à la fois. Même si dans les deux films, il s'agit de tisser une histoire autour de quelques tubes du groupe Abba, il faut bien reconnaître que cela fonctionne.

Dans l'opus précédent sorti en 2008, Sophie (Amanda Seyfried) s'était mis en tête de retrouver et de réunir ses trois pères potentiels sur l'île grecque de Kalokairi où sa mère, Donna (Meryl Streep), ignorante de qui elle tenait sa fille bien-aimée, gérait un hôtel. Dans le deuxième opus, Donna est morte et Sophie, qui a tout mis en œuvre pour rénover l'hôtel (délabré) de sa mère, s'apprête à fêter la réouverture de l'établissement en grande pompe. Sam (Pierce Brosnan) et les deux grandes amies fidèles de sa mère, Rosie et Tanya (Julie Walters et Christine Baranski), ont répondu à l'appel. D'autres personnes, et personnalités, sont attendues. Il faut donc que tout soit prêt pour les accueillir dignement. Dans ce présent où ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer