Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mali-Les Touaregs signeront le mois prochain les accords de paix

Reuters27/04/2015 à 22:01

(Actualisé avec prise de Menaka, derniers paras) BAMAKO/DAKAR, 27 avril (Reuters) - Les Touaregs du nord du Mali ont annoncé dimanche aux médiateurs internationaux qu'ils parapheraient le mois prochain un accord de paix, a déclaré un porte-parole du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA). Les termes de cet accord ont été validés par le gouvernement de Bamako et par une coalition de groupes armés pro-gouvernementaux mais les rebelles touaregs refusaient jusqu'à présent de signer le texte. Craignant que l'absence d'accord de paix provoque une intensification de la violence dans les vastes territoires désertiques du nord du pays, le gouvernement et la diplomatie internationale ont accentué la pressions sur les Touaregs, parfois en les menaçant de sanctions. "Nous avons décidé de donner notre accord à la signature du document à la suite des efforts déployés par les institutions et pouvoirs internationaux", a déclaré Moussa Ag Acharatoumane, porte-parole du MNLA dans un courriel adressé à Reuters, à moins de trois semaines d'une réunion prévue le 15 mai à Alger. Un accord définitif ne sera toutefois possible que si les revendications présentées le mois dernier lors d'une réunion à Kidal sont satisfaites, a-t-il ajouté. Les discussions visent à mettre un terme au conflit entre Bamako et les Touaregs, qui a donné lieu à quatre révoltes armées depuis l'indépendance du Mali en 1960. Un accord permettrait aussi aux forces armées maliennes et étrangères de concentrer leur action sur la lutte contre les milices islamistes dans le nord du pays. Lundi, après de violents combats, des militants du Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia), favorable au gouvernement de Bamako, et du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), également pro-gouvernemental, ont pris au MNLA la ville de Menaka, ont annoncé un porte-parole du Gatia ainsi qu'un habitant. Menaka se trouve à 200 km à l'est de Gao, la principale ville du nord du Mali, non loin de la frontière avec le Niger. "A l'heure qu'il est, le drapeau du MNLA ne flotte plus sur Menaka", a dit le porte-parole du Gatia, Medhi Ag Almoubareck. Le MNLA a reconnu que des combats avaient éclaté lundi matin dans la ville et a ajouté que des renforts étaient dépêchés sur place. (Emma Farge et Souleymane Ag Anara; Nicolas Delame et Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.