1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mali-La TV diffuse les photos des assaillants tués au Radisson
Reuters23/11/2015 à 16:47

BAMAKO, 23 novembre (Reuters) - La télévision publique malienne a diffusé lundi des images de deux hommes, apparemment morts, présentés comme les auteurs de l'attaque menée vendredi dernier contre l'hôtel Radisson Blu à Bamako et revendiquée par des groupes islamistes. Les autorités cherchent à identifier ces deux hommes et la télévision a appelé toute personne ayant des informations sur eux à se signaler. L'attaque de l'hôtel, suivie d'une prise d'otages de plusieurs heures, a fait 22 morts, dont les deux assaillants. Parmi ces morts figurent six Russes, trois Chinois, un Américain, un Belge, un Sénégalais et un Israélien. Les photos montrent les deux jeunes hommes noirs, l'un couché sur une civière métallique, un filet de sang s'écoulant de son épaule gauche. Au cours du week-end, le président Ibrahim Boubacar Keïta a indiqué que les assaillants étaient seulement deux et qu'ils avaient été tués dans l'assaut mené les forces spéciales maliennes. Mais selon des témoins, un troisième assaillant au moins aurait participé à l'attaque. Le raid a été revendiqué par les groupes islamistes Al Mourabitoune et Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Le Front de libération du Macina (FLM), groupe djihadiste qui opère dans le sud du Mali, a lui aussi affirmé être à l'origine de l'attaque dans un communiqué adressé au bureau de RFI. Le procureur Boubacar Sidiki Samaké, qui dirige l'enquête, a précisé que les services de sécurité avaient récupéré plusieurs objets sur les corps des deux assaillants tués, notamment des téléphones et des armes. (Tiemoko Diallo, Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer