1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mali : l'otage Sophie Pétronin apparaît dans une vidéo de ses ravisseurs
Le Point02/03/2018 à 12:44

La vidéo dure une minute et près de 30 secondes, sans commentaire. Des mots défilent sur les images, en lettres dorées : « Save old Sophie. » « Sauvez la vieille Sophie. » Sur les images, diffusées le 1er mars par ses ravisseurs, apparaît Sophie Pétronin, 72 ans, otage française depuis deux ans dans le nord du Mali, rapporte SITE. Visiblement affaiblie, la Française est allongée sur un lit. Près d'elle se trouvent une perfusion et des médicaments, filmés de près.

En fond sonore, il est possible d'entendre la voix d'Emmanuel Macron répétant en boucle une seule phrase : « Je vous protégerai. » Au bout des quelque 90 secondes, la vidéo s'arrête brusquement. Les images sont signées El Ezza Production, l'agence du groupe terroriste Jamaat Nosrat Al-Islam Wal-Mouslimin (JNIM), soit « le groupe de soutien à l'islam et aux musulmans ». Ce groupe proche d'Al-Qaïda a enlevé Sophie Pétronin le 24 décembre 2016 à Gao, au Mali, où l'humanitaire dirigeait une association venant en aide aux femmes enceintes et aux orphelins. La dernière preuve de vie de l'otage remontait à juillet 2017, à la veille de la visite du président de la République au Mali.

Sur France Inter, vendredi, le neveu de l'otage, Arnaud Granouillac, a réagi aux images diffusées le 1er mars. Il a demandé au gouvernement de passer « à l'action, parce que depuis le premier jour de l'enlèvement, rien n'a été fait ». « Elle...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer