Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Makuch (BCE)-Il n'y a pas de nécessité d'agir pour le moment

Reuters20/05/2016 à 12:17
    FRANCFORT/PORTOROZ (Slovénie), 20 mai (Reuters) - Il n'est 
pas nécessaire de prendre de nouvelles mesures d'assouplissement 
monétaire pour le moment car celles annoncées en mars n'ont pas 
encore eu le temps de produire leurs effets et, selon les 
premières indications disponibles, elles devraient s'avérer 
efficaces, a déclaré vendredi un membre du conseil des 
gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). 
    Jozef Makuch, gouverneur de la banque centrale slovaque, a 
ajouté que les instruments non-conventionnels étaient devenus la 
nouvelle norme de politique monétaire, la marge de manoeuvre de 
la BCE en matière de baisse de taux étant quasiment épuisée.  
    "Les taux d'intérêt peuvent encore être abaissés et nous 
étudions jusqu'à quel point", a-t-il dit lors d'une conférence. 
"Mais si cet instrument doit continuer à être utilisé, alors 
j'appelle à la prudence pour ne pas créer une menace totalement 
improductive contre la stabilité financière." 
    "Les possibilités de déployer les instruments classiques 
sont presque épuisées (...) Je ne vois pas beaucoup de marge de 
manoeuvre de ce côté-là", a-t-il ajouté. 
    La BCE a mobilisé en mars l'ensemble des outils à sa 
disposition pour stimuler l'inflation et le crédit mais un 
certain nombre des nouvelles mesures annoncées - dont le rachat 
de dettes d'entreprises et de nouveaux prêts à des taux 
ultra-bas au secteur bancaire - n'ont pas encore été mises en 
oeuvre.   
    Le président de la BCE Mario Draghi a appelé à la patience 
en avril, face aux investisseurs qui demandaient de nouvelles 
mesures face à la faiblesse persistante de l'inflation. 
    Le président de la banque centrale estonienne est intervenu 
dans le même sens vendredi, lors d'une conférence qui se tenait 
à Portoroz, en Slovénie. 
    "L'orientation de la politique monétaire doit rester 
accommodante à ce stade (...) (et nous avons besoin) de garder 
un certain degré de patience", a déclaré Ardo Hansson. "Une 
bonne partie des mesures accommodantes qui ont déjà été décidées 
sont encore en préparation et cela va faire son chemin."     
 
 (Balazs Korany, Juliette Rouillon pour le service français, 
édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.