1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Main tendue de Kerry à la Syrie : «Pas de solution avec Assad», selon Valls
Le Parisien16/03/2015 à 23:30

Main tendue de Kerry à la Syrie : «Pas de solution avec Assad», selon Valls

La volte-face américaine vis-à-vis de la Syrie n'est pas du tout du goût de la diplomatie française. «Nous avons toujours dit qu'il fallait une solution politique mais pas avec Bachar al-Assad», a affirmé ce lundi Manuel Valls, invité du Grand Journal de Canal +. «il n'y aura pas de solution politique tant que Bachar al-Assad sera là. John Kerry le sait parfaitement»», a poursuivi le Premier ministre qui a dit regretté «bien sûr», les propos de John Kerry. Cependant, a précisé Manuel Valls, «nous avons toujours dit qu'il y aura, à un moment, des discussions avec des éléments du régime, mais pas avec Assad.»

Un peu plus tôt, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a affirmé lundi que négocier avec le président syrien Bachar al-Assad, comme l'a envisagé dimanche son homologue américain John Kerry, reviendrait à «faire un cadeau absolument scandaleux, gigantesque aux terroristes de Daesh. Les millions de Syriens qui ont été persécutés par M. Al-Assad se reporteraient pour soutenir Daesh. C'est évidemment ce qu'il faut éviter.» 

Avant d'ajouter : «La solution» au conflit syrien, «c'est une transition politique qui doit préserver les institutions du régime, pas Bachar al-Assad.»  Il a indiqué qu'il s'était entretenu lundi matin avec John Kerry, et que celui-ci «a assuré qu'il n'y avait absolument rien de nouveau dans la position américaine sur la Syrie».

«Dont acte», a dit le ministre français. «Mais de toutes les manières, la France est un pays indépendant et notre politique extérieure par rapport au drame épouvantable qui se passe en Syrie n'a pas changé».

VIDEO. Syrie : négocier avec Assad, un «cadeau» à l'EI, dit Fabius

QUESTION DU JOUR. Guerre contre Daech : faut-il négocier avec Bachar-al-Assad ?

Le conflit a fait plus de 215 000 morts

John Kerry avait affirmé, dimanche, qu'«au final, il faudra négocier» avec Bachar al-Assad pour mettre fin ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6194462
    16 mars21:19

    Valls, il pèse quoi, par rapport à Kerry !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer