Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mahmoud Djibril prône une grande coalition en Libye

Reuters09/07/2012 à 19:03

MAHMOUD DJIBRIL DÉFEND UNE GRANDE COALITION GOUVERNEMENTALE EN LIBYE

par Ali Shuaib et Mark John

TRIPOLI (Reuters) - Mahmoud Djibril, qui fut Premier ministre du Conseil national de transition (CNT) lors de la guerre civile libyenne, a souhaité la formation d'une grande coalition gouvernementale réunissant les quelque 150 partis politiques du pays, à quelques heures de la proclamation, attendue lundi, des résultats des élections de samedi.

Après quatre décennies de régime autocratique de Mouammar Kadhafi, 1,6 million d'électeurs sur 2,8 millions d'inscrits - un taux de participation de 65% - ont voté avec de la joie et parfois des larmes d'émotion aux premières élections libres de l'histoire de leur pays.

Les observateurs internationaux ont qualifié ces élections de succès, même s'ils n'ont pu se rendre dans le sud désertique du pays toujours en proie à de violentes rivalités tribales.

"Il est remarquable que quasiment l'ensemble des Libyens aient voté sans crainte ni intimidation", a déclaré lundi Alexander Graf Lambsdorff, l'un des observateurs déployés par l'Union européenne, au cours d'une conférence de presse.

Evoquant les cas de vols d'urnes et les manifestations signalées dans l'est du pays, il a jugé que "ces incidents ne remettent pas en cause l'intégrité de ces élections dans leur ensemble sur le plan national".

Dans l'attente des premiers résultats officiels, Mahmoud Djibril s'est refusé à commenter des rumeurs selon lesquelles l'Alliance des forces nationales (AFN) qu'il dirige, et qui regroupe une soixantaine de formations, devancerait le Parti de la Justice et de la reconstruction, le parti formé par les Frères musulmans.

"Nous lançons un appel honnête à un dialogue national pour créer une coalition, sous une seule bannière (...) Il s'agit d'un appel honnête et sincère à tous les partis politiques existants aujourd'hui en Libye", a déclaré Djibril lors d'une conférence de presse organisée dimanche soir.

"Lors de l'élection d'hier, il n'y a eu ni gagnant ni perdant (...) Le seul vainqueur est la Libye", a-t-il dit.

Mahmoud Djibril, qui parle anglais couramment, fut le principal interlocuteur du CNT avec les puissances occidentales - France, Grande-Bretagne, Etats-Unis - qui ont contribué à la chute du régime de Mouammar Kadhafi, mort le 20 octobre.

"PACIFIQUE ET DÉMOCRATIQUE"

L'ancien Premier ministre a refusé l'étiquette libérale et laïque accolée à son alliance, affirmant que le respect des dogmes de la loi islamique figurait parmi ses principes fondamentaux, des propos qui pourraient faciliter les efforts de rapprochement de l'AFN avec les partis ouvertement islamistes.

"La porte du dialogue est désormais ouverte pour tous les Libyens", a estimé Ali Rhouma El Sibaï, chef du groupe Al Assala, classé parmi les formations islamistes dures. "Mais aucun accord ne sera possible tant que nous ne connaîtrons pas les propositions. Nous ne pouvons pas transiger sur nos principes."

Le Parti de la Justice et de la Reconstruction n'a pas réagi dans l'immédiat à l'appel de Djibril. Le groupe Al Watan, de l'islamiste Abdel Hakim Belhadj, a fait savoir qu'il examinait sa proposition.

Les élections de samedi visaient à la désignation d'une assemblée de 200 membres qui désigneront un gouvernement et un Premier ministre et ouvriront la voie à la rédaction d'une nouvelle Constitution afin de permettre l'organisation d'élections législatives en 2013.

Savoir qui contrôle la future assemblée sera toutefois compliqué par le fait que les listes partisanes ne concernaient que 80 élus, les 120 autres sièges étant réservés à des candidats indépendants aux allégeances fluctuantes.

Le scrutin, dont le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a salué "l'esprit pacifique et démocratique", a été endeuillé par la mort de deux manifestants en Cyrénaïque qui dénonçaient un scrutin faisant la part trop belle à la région de Tripoli et à l'ouest du pays.

Une partie des habitants de l'Est, berceau de la révolution de 2011, réclament une représentation de la Cyrénaïque au parlement plus forte que les 60 sièges alloués par le CNT, voire l'instauration du fédéralisme, et ils avaient appelé à boycotter le scrutin.

Les analystes soulignent qu'une des priorités de la Libye sera de répondre aux revendications de l'Est dans la rédaction d'une nouvelle Constitution, même si la création d'un système fédéral paraît peu probable.

Benjamin Massot et Jean-Stéphane Brosse pour le service français


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.