1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

"Made by Refugee", la réponse de deux jeunes Américains à Trump

Le Point23/03/2017 à 15:10

Les étiquettes Made by Refugee, créées par Kien Quan et Jillian Young, deux étudiants américains.

Certains petits gestes ont davantage d'impact qu'un long discours. Kien Quan et Jillian Young n'ont pas lancé leur campagne pour faire le buzz ou pour se faire connaître dans le monde entier. Ces deux jeunes Américains, fraîchement diplômés de l'école de publicité de Miami, se sont juste demandé un jour comment ils pouvaient exprimer leur « ras-le-bol » face à la politique migratoire de Donald Trump. Les manifestations ne servent souvent pas à grand-chose. Les tribunes dans les journaux traditionnels sont rarement lues par les électeurs du nouveau président américain, qui préfèrent croire les « fake news » de la Maison-Blanche plutôt que les articles de la « grande » presse.

« Avec une amie étudiante, nous nous sommes demandé comment nous pouvions exprimer notre rejet des réformes de Donald Trump, explique Kien Quan. Un énorme pourcentage de la population ne soutient pas ces mesures, mais il n'est pas aisé de le faire savoir. En faisant des recherches sur Internet, nous avons réalisé qu'énormément de produits, que nous achetons quotidiennement, étaient fabriqués par des réfugiés. Et, comme nous n'avions pas d'argent pour faire des publicités à la télévision, nous nous sommes servis de notre ordinateur, d'une imprimante, et nous avons commencé à faire la tournée des magasins à New York. » Leur idée est toute simple, mais diablement efficace. Les deux publicitaires en herbe ont imaginé un logo épuré sur...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer