1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Macron veut «responsabiliser» les personnes «en difficulté» car «certains déconnent»
Le Parisien15/01/2019 à 20:35

Macron veut «responsabiliser» les personnes «en difficulté» car «certains déconnent»

Une nouvelle phrase polémique ne serait pas la bienvenue pour Emmanuel Macron. Et pourtant, en déplacement dans l'Eure, le président de la République a estimé qu'il fallait responsabiliser les personnes en situation de difficulté car « certaines déconnent ». Une déclaration, lâchée dans le huis clos du conseil municipal, qui suscite déjà plusieurs réactions le jour du lancement du Grand débat.Invité surprise du conseil municipal de Gasny (Eure), avant le le coup d'envoi officiel du grand débat, le président de la République a évoqué plusieurs grands thèmes face aux élus, tels que la CSG, les retraités et la pauvreté. « Une partie du traitement de la pauvreté est dans la personne en situation de pauvreté, en les considérant, en les responsabilisant, en les aidant à s'en sortir. Ils sont tous acteurs », leur-a-t-il déclaré. Cette phrase, qui fait polémique, a d'abord été présentée comme ayant été prononcée hors micro et caméra. Un journaliste du Figaro a pourtant capté la fameuse séquence. VIDÉO - "Il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent": Macron veut "davantage responsabiliser" les gens qui sont "en situation de difficulté pic.twitter.com/Cs2dYOKcMS-- Arthur Berdah (@arthurberdah) 15 janvier 2019« Pyromane de la République »Refusant de mettre « face à face entre ceux qui profiteraient d'un côté et ceux qui seraient les vaches à lait de l'autre, ce n'est pas vrai », le président a ensuite eu ce propos : « Les gens en situation de difficulté, on va davantage les responsabiliser car il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent ».Cette deuxième partie de déclaration a notamment suscité l'ire de plusieurs élus. «Sa façon de jeter en pâture les plus faibles est insupportable », a dénoncé le patron du PS Olivier Faure. «Le président de la République veut éteindre un incendie avec du napalm », renchérit le député LR Eric Ciotti. « ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • geocor
    15 janvier19:18

    Ils veut dire qu'ils s'installent dans la "précarité" où ils gagnent plus qu'un smicard, comme l'ont démontré plusieurs études. Mais, c'est l'assistanat qui dé co ne dans ce cas.

    Signaler un abus

  • M1903733
    15 janvier19:06

    Il va leur dire que c'est de leur faute.

    Signaler un abus

  • pietra3
    15 janvier18:20

    Egal à lui meme ...........Lui qui a vécu dans un milieu hyper protégé , à qui tout semblait réussir , n' a aucune idée de ce que pauvre et démuni signifie .............Je crois qu' il aurait gagné à rester terré à l' Elysée , plutot que de se déplacer pour encore dire des choses qui ne vont certainement pas calmer le jeu ..........Jusqu' ou tout cela peut il aller ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer