1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Macron veut éradiquer la «grande violence» dans les manifestations
Le Parisien26/08/2019 à 22:17

Macron veut éradiquer la «grande violence» dans les manifestations

Emmanuel Macron n'a pas échappé à une question sur les Gilets jaunes. Interviewé par Anne-Sophie Lapix ce lundi soir sur France 2, après la clôture du G7 de Biarritz, le président de la République s'est montré une nouvelle fois sévère avec le mouvement de protestation qui a marqué l'année. Le chef de l'Etat a ainsi déclaré vouloir « éradiquer progressivement la grande violence » qu'il dit avoir constaté dans les manifestations de Gilets jaunes, tout en voulant « changer la manière d'assurer la sécurité » pour « réduire le nombre de blessés ». Le président de la République a regretté « des scènes d'une violence extrême à l'égard des forces de l'ordre, des journalistes, des commerçants, de symboles de notre pays comme l'Arc de Triomphe ». « Ce que demandent nos citoyens c'est qu'il n'y ait pas de désordre. La violence de certains manifestants, des blacks blocks, a travesti ce qu'était ce mouvement » des Gilets jaunes, a-t-il dénoncé, rapportant en avoir été « profondément heurté ». « Je souhaite qu'on ait une réflexion collective et un travail pour qu'on éradique progressivement la grande violence, c'est-à-dire qu'il faut qu'on puisse, avec ceux qu'on appelle les blacks blocks - qui souvent étaient la cause de tout ça, qui s'infiltrent et provoquent -, qu'on arrive à une solution durable », a indiqué Emmanuel Macron.Vingt-trois éborgnés, selon les Gilets jaunes Louant le « travail remarquable des forces de l'ordre », il a néanmoins concédé qu'il y avait pu avoir des « erreurs avec des gens qui n'étaient pas » violents. Par conséquent, il faut aussi « qu'on regarde comment changer la manière d'assurer la sécurité pour réduire très fortement le nombre de blessés », a expliqué le chef de l'Etat. En juin, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a lancé une réflexion devenue « nécessaire » sur le maintien de l'ordre, ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M9095115
    27 août23:16

    Vingt trois éborgnés et aussi 11 morts dus à la betises de ces braillards de GJ.on a tendance à le cacher

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer