1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Macron s'invite à un débat face aux Français
Le Parisien24/01/2019 à 21:36

Macron s'invite à un débat face aux Français

Surprise ! Il est 18 heures hier soir, quand un brouhaha gagne la salle des fêtes de Bourg-de-Péage, petite ville de 10 000 habitants nichée en plein cœur de la Drôme. Ils sont presque 200 à participer au débat citoyen organisé par la maire PS Nathalie Nieson. Plus une chaise de vide. Quand soudain, des visages se retournent, un homme débarque à l'improviste, avec son petit cortège d'officiers de sécurité. C'est Emmanuel Macron.Accusé depuis le lancement du grand débat national de ne parler qu'aux maires dans ses réunions en province, le chef de l'Etat a donc changé de braquet hier. « Il a décidé cette étape au tout dernier moment, ça n'était pas prévu », répond son entourage. Vraiment ? Dans le public, certaines questions commencent pourtant par « monsieur le président, la question que je voulais vous poser... ». Curieux. Selon nos informations, plusieurs participants avaient été effectivement prévenus un peu avant...Le programme initial était pourtant déjà bien chargé pour le président, avec un rendez-vous dès la mi-journée en préfecture de Valence pour un déjeuner avec des élus locaux d'Auvergne Rhône-Alpes, où il a retrouvé un certain Laurent Wauquiez. Un moment de petite tension dans ce déjeuner à huis clos, où le patron de LR, qui est aussi le président de la région, l'a accusé devant tous les maires de « ne pas respecter les territoires », et d'avoir « tenu des paroles blessantes » ces derniers mois. Réponse cinglante de Macron : « Chaque fois qu'un élu de la République veut jouer avec le feu et la colère en pensant qu'il peut en retirer des conséquences positives pour lui-même, il se trompe... ».«Je ne suis pas un héritier»Un échange cru, qui n'était qu'un petit entraînement avant la rencontre plus ou moins improvisée du soir à Bourg-de-Péage. A l'image de cette interpellation d'un habitant qui lui rappelle, sur le ton du reproche, son passé de banquier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nayara10
    24 janvier22:24

    Comme Wauquiez ne Marche pas ...Alors,il cloue le bec des maires de cette région ,dont il n'a que faire pour autant que les impôts remontent à Paris pour le tout gratuit ....

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer