1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Macron face à Bourdin et Plenel : «La pire émission que j'ai jamais vue», juge Louvrier

Le Parisien15/04/2018 à 23:42

Macron face à Bourdin et Plenel : «La pire émission que j'ai jamais vue», juge Louvrier

« C'est la pire émission que je n'ai jamais vue. » Franck Louvrier est consterné. L'ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy fustige une émission qui « oublie les Français ». Ce dimanche soir, les journalistes Jean-Jacques Bourdin (BFMTV/RMC) et Edwy Plenel (Mediapart) ont accueilli le président de la République, Emmanuel Macron, qui est venu défendre son bilan pendant deux heures au palais de Chaillot à Paris.C'est d'abord la « mise en scène beaucoup trop fastueuse et le lieu » qui a « choqué » Franck Louvrier. Emmanuel Macron est effectivement arrivé dans le palais au style Art déco en descendant les marches au bras de sa femme. « On est très loin du débat qui a eu lieu jeudi avec Jean-Pierre Pernaut dans l'Orne, rappelle Franck Louvrier. L'émission répondait aux questions des Français. Ce soir, on parle de tout, sauf de ce qui les préoccupe. »Le conseiller en communication trouve « incompréhensible » qu'en une heure de débat « seules la Syrie et l'évasion fiscale soient évoquées ». « Ce ne sont pas des sujets qui intéressent les Français. Il n'y a aucun fil conducteur dans l'émission et au bout d'une demi-heure, ça se traite de malhonnête. »Président «pugnace»Si Franck Louvrier trouve le président « pugnace », il se désole que Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel « écoutent davantage leurs questions que les réponses de Macron ». Le style des journalistes ? « Edwy Plenel n'est pas un intervieweur. S'il n'était pas là, cela ne changerait rien. On voit bien que ce sont deux journalistes qui n'ont pas suffisamment travaillé pour rendre le débat fluide », tacle Franck Louvrier.Un débat « difficile », donc, pour Emmanuel Macron, qui « essaye de dérouler une pensée pédagogue, mais il n'a pas pu rentrer dans le fond des sujets », avance l'expert. Les « vrais thèmes », comme Notre-Dame-des-Landes ou la guerre des cheminots sont « arrivés trop tard et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

33 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • desmar10
    20 avril16:15

    Du grand n'importe quoi ce Mr Louvrier !! Macron a été remarquable .Il n'y aurait pas ce problème migratoire qu'il gère" mal" Macron ',à mon point de vue ferait un parcours réformateur salutaire..Personne n'est parfait ..

    Signaler un abus

  • m.valent
    18 avril13:46

    Lundi matin Louvrier a couru toutes les stations de radio pour proclamer , en boucle "que c'était la pire émission....". IL n'est même pas journaliste. C'est un communicant de l'ancien monde.

    Signaler un abus

  • m.valent
    18 avril13:42

    Lundi matin Louvrier a couru toutes les stations de radio pour proclamer , en boucle "que c'était la pire émission....". IL n'est même pas journaliste. C'est un communicant de l'ancien monde.

    Signaler un abus

  • GEPAPI
    18 avril10:00

    Si un type comme LOUVRIER pense cela c'est que c'était une bonne émission. Conseiller en communication de SARKOZY pour finir par un flop. C'est vrai c'est mieux quand c'est policé , que les questions soient posées ou réfutées à l'avance. C'est justement ça que les Français ont rejeté en choisissant MACRON et en dégageant les politiques au pouvoir (Droite et Gauche) pendant pus de 30 ans. Incorrigible communicant ancien régime.

    Signaler un abus

  • bearnhar
    17 avril14:59

    Le Parisien, combien de subvention publique ? Si la presse veut etre crédible, qu'elle commence par couper le cordon avec le pouvoir, sinon en l'état c'est du népotisme et de la distorsion de concurrence illégale. De plus ce sont des boites privées, qui appartiennent à des milliardaires, et ils ont besoin de mon argent ? Trop drole...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.